Le conseil des ministres de la Fédération Russe, sous la direction de Medvedev, s'est déplacé à Simféropol. Pendant cette session ont été annoncées la création d'un nouveau ministère "le Ministère des Affaires de Crimée" et la nomination à sa tête d'Oleg Savéliov. Et les "bonnes nouvelles" pleuvent : les pensions des retraités et les salaires des employés du secteur d'état, des militaires et des policiers vont être augmentées. Un programme de médecine gratuite est en cours d'étude, de même qu'un projet de désalinisation de l'eau de mer ou, éventuellement, la création d'un canal depuis le Kouban. Les sources alternatives d'énergie sont assurées. Le nombres de vols vers la Crimée va être multiplié et le prix des billets diminué. Une nouvelle université fédérale verra le jour. Les lycéens de Crimée pourront intégrer cette année les établissements d'études supérieures sans passer le certificat de fin d'études scolaires. Le réseau des banques russes va se développer dans toute la presqu'île, laquelle deviendra une zone économique spéciale de façon à attirer les investisseurs.

Voilà. Combien cela coûtera au peuple russe n'est pas précisé.