ishot-2

 

Des rediffusions passent en boucle sur les télés ukrainiennes, les fils d'information sont étrangement pauvres, le Conseil National de Sécurité et de Défense ukrainien, qui s'est réuni en urgence ce soir, n'a rien laissé filtrer.

Voici ce que déclare Boris Nemtsov sur ce qui attend la Russie :

"L'apparition de soldats sans signes distinctifs à Slaviansk et l'occupation des locaux de la police signifient une seule chose : Poutine a joué son va-tout et commencé la guerre sur la partie continentale de l'Ukraine. Même de sérieuses sanctions contre Gazprom et les compagnies pétrolières ne l'arrêteront plus et il est prêt à condamner son pays à la crise économique et au malheur. De sang froid et en toute conscience. La propagande attribuera la misère, l'inflation et le chômage aux manoeuvres de l'ennemi et plus il y en aura, plus ce sera facile. La Chine ne nous sauvera pas. Les négociations de Miller avec les Chinois sur le prix du gaz ont échoué et  Poutine acceptera en mai les conditions chinoises, c'est à dire à moins de 300 dollars. Ce sera le premier pas vers la faillite de Gazprom et la seule solution pour l'éviter sera d'augmenter les prix sur le marché intérieur. Cela va se produire dès cette année. Mais ça ne sauvera pas l'économie. Et c'est le peuple russe tout entier qui devra payer pour cette folie impérialiste.