Je lis ceci :

Илларионов: Если в ближайшие три дня проблему востока Украины не решат, правительство Киева падет

http://gordonua.com/news/politics/Illarionov-Esli-v-blizhayshie-tri-dnya-problemu-vostoka-Ukrainy-ne-reshat-pravitelstvo-Kieva-padet-18175.html

Andreï Illarionov : « Si les problèmes à l’est de l’Ukraine ne sont pas résolus d’ici trois jours, ce sera la fin du gouvernement ukrainien. Seule la force peut contenir l’intervention russe. »

Je lis cela :

Большинство членов СНБО не поддержали предложения Авакова и Пашинского о введени ЧП в Донецкой и Луганской областях

http://news.liga.net/news/politics/1345680-snbo_otkazalsya_vvesti_chrezvychaynoe_polozhenie_na_vostoke_ukrainy.htm

La majorité des membres du Conseil de Sécurité et de Défense ne soutiennent pas la proposition d’Avakov et de Pachinsky de décréter l’état d’urgence  dans les oblasts de Donetsk et de Lougansk.

Et voici les conseils de Sergueï Vissotsky sur espreso.tv : « La méthode russe est simple, une poignée d’agents du GRU, sur place depuis assez longtemps, offrent 500 dollars pour mener un assaut, indiquent aux activistes locaux quelles sont les cibles intéressantes, là où il y a des armes. A leur suite, et gratuitement, de simples citoyens, sincères pour certains, d’une intelligence limitée pour d’autres, commencent les meetings, lesquels se transforment en marches de la colère et en combats de rue. Inutile de s’attaquer à ces gens-là, l’imbécillité n’est pas un crime pénal. Il suffit pour Kiev de se débarrasser des agents provocateurs russes, je le répète, ils ne sont pas si nombreux. Plus de dollars, plus de séparatistes. »