chenderovitch

Шендерович : Если Путин позволяет себе казарменные шутки в адрес экс-жены, то какие вопросы к Жириновскому?

http://gordonua.com/news/politics/SHenderovich-Vopros-tolko-k-nam-kak-my-doshli-do-takoy-svinyachey-zhizni--19048.html

Hier 18 avril, l'ex vice-président de la Douma Vladimir Jirinovsky a créé un scandale au Parlement. A la question d’une jeune journaliste enceinte (le détail a son importance) « La Russie devrait-elle adopter des sanctions contre l’Ukraine en réponse aux difficultés qu’elle impose aux  Russes pour pénétrer sur son territoire ? » il a répondu comme vous pouvez le découvrir ici http://www.youtube.com/watch?v=xfVu1oncvMc

Je résume pour les non russophones : « La Douma, ce n’est pas un endroit pour des journalistes enceintes, rentre à la maison et occupe-toi plutôt de tes ovaires ! Si les furies de Kiev n’avaient pas eu les ovaires en folie, il n‘y aurait pas eu de Maïdan, allez fous le camp avec toutes tes copines lesbiennes ! »

Hier soir, on apprenait que cette jeune femme avait été hospitalisée.

Si je vous parle de cet « incident », c’est que Victor Chendérovitch, un célèbre écrivain satirique, le compare à la déclaration d’un autre personnage, un certain Vladimir Poutine qui lors de sa « ligne directe », à la question d’une téléspectatrice « Aurons-nous bientôt l’occasion de voir une première dame à vos côtés ? » a répondu ainsi : http://www.youtube.com/watch?v=Ujc3H_dzPWo

« Avant de me marier, il faut d’abord que je trouve un mari pour mon ex-femme. Après, je verrai. »

Je laisse à présent parler Chendérovitch : Эхо Москвы

« Dans un pays où le Président, en public et sous les rires et les applaudissements de son auditoire, se permet des plaisanteries de soudard à l’égard de son ex-épouse, un chef de parti a tout à fait le droit d’insulter une femme enceinte et je n’ai pas de question à lui poser à ce sujet. Mais j’ai une question pour nous tous : comment a-t-on fait pour en arriver à cette vie de porcs ? »