ishot-8

"5 канал" 17 июня сообщил, что в результате обстрела под Луганском погибли два члена съемочной группы российского медиахолдинга ВГТРК – корреспондент Игорь Корнелюк и звукорежиссер Антон Волошин.

Deux journalistes de Rossia 1, l'envoyé spécial Igor Kornéliouk et le preneur de son Anton Volochine, ont été tués par des tirs près de Lougansk. La Russie en accuse l'armée ukrainienne. Les officiels ukrainiens ont exprimé leurs condoléances, tout en s'étonnant de leur présence dans cette zone d'opération antiterroriste : aucune trace de leur entrée en Ukraine, nulle demande d'accréditation auprès du service de presse de l'armée ukrainienne. Ils couvraient les évènements du côté des séparatistes, ce qui explique leur présence clandestine ... 

Voici leur dernier reportage réalisé la veille dans le village de Schastié.

http://www.youtube.com/watch?v=rce1Q2iE2cE

Varan, un combattant de "l'armée du Sud-Est" : "A Schastié, les hommes entre 16 et 50 ans ont tous été exterminés, les ukrainiens ont égorgé des femmes et  des enfants. C'est la vérité, car cette information m'a été donnée par une femme qui est là-bas, c'est la voisine d'un de mes compagnons de combat." Commentaire du journaliste : "Ce village, autrefois tranquille est maintenant soumis à une véritable expédition punitive. De simples gens ont été froidement abattus dans leur voiture alors qu'ils se rendaient au marché. Les infirmières me demandent de ne pas filmer leurs visages, de peur d'être accusées par la Garde Nationale de complicité avec les insurgés. Déjà plus d'une centaine de victimes. Ici règnent désormais la peur et le désespoir." 

Ce reportage n'a d'exceptionnel que le fait d'être le dernier tourné par ces journalistes qui allaient périr le lendemain. Pour le reste, c'est le même traitement informatif auquel les chaînes russes ont habitué leurs téléspectateurs. Vous jugerez par vous-mêmes de la crédibilité des témoins et de la preuve par les images.