13 главных террористов востока Украины: могильщик, разнорабочий, уголовник, торговец коноплей и продавец удобрений.

http://gordonua.com/publications/13-glavnyh-terroristov-vostoka-Ukrainy-mogilshhik-raznorabochij-ugolovnik-torgovec-konoplej-i-realizator-udobrenij.html

En temps de paix, les 13 principaux leaders terroristes n'auraient guère pu prétendre à des postes élevés au sein de l'état. Jusqu'au printemps 2014, la majorité ne s'intéressait d'ailleurs pas à la politique. Sur les 13, 4 sont citoyens russes, 8 sont citoyens ukrainiens et l'un semble avoir la double nationalité.

 

ishot-1

1 - Pavel Goubariev ("gouverneur" de la "république de Donetsk": Né en 1983 à Severodonetsk (oblast de Lougansk). Etudes supérieures en histoire et en management. Son épouse Ekaterina Goubarieva est "ministre des affaires étrangères" de cette même "république". Ils ont 2 fils et une fille. Au début des années 2000 membre du mouvement ultranationaliste "Unité Nationale Russe de Barkachov" puis s'inscrit au "Parti socialiste du progrès" de Natalia Vitrenko, parti dont il devient député au conseil local de Donetsk et qu'il quitte rapidement, déçu par son bureaucratisme. Se tourne alors vers le business (publicité et organisation d'évènements). Dirige également des firmes dans le domaine de la Sécurité, contrôlées par la "Famille" (Ianoukovitch). Début mars, il participe aux manifestations qui demandent un référendum sur l'autonomie de la région. Arrêté le 6 mars pour suspicion de séparatisme, il est emprisonné à Kiev. Libéré le 7 mai en échange de trois membres du groupe Alpha pris en ôtages à Slaviansk. (La Russie, à cette occasion, a parlé de lui comme d'un prisonnier politique et a exigé sa libération immédiate.) Son rôle actuel est d'enrôler des volontaires pour les envoyer dans la "ville-héros" de Slaviansk. Son programme : créer l'état fédéral indépendant de Novorussia, incluant les 8 oblasts d'Odessa, de Nikolaïev, de Kherson, de Zaporojié, de Donetsk, de Lougansk, de Kharkov et de Dniépropétrovsk.

 

ishot-2

2 - Alexandre Borodaï ("1er ministre" de la "république de Donetsk") : Né en 1972 à Moscou dans la famille du célèbre philosophe russe Youri Borodaï. Etudes supérieures de philosophie à l'Université Lomonossov. A travaillé comme journaliste et lobbyiste dans les années 90 et participé à de nombreuses campagnes électorales. En 1994, a filmé un reportage sur la 1ère guerre de Tchétchénie pour les chaînes NTV et ORT. Auteurs d'articles pour le journal "Zavtra" d'Alexandre Prokhanov, vantant l'idéologie impérialiste russe. (C'est là qu'il aurait fait connaissance avec Guirkine.) En 2011, crée sur Internet la chaîne de télé nationaliste "Dien TV". Propriétaire de la compagnie "Sotsiomer", spécialisée dans le consulting en situations de crises. Travaille également pour le fond d'investissement Marshall Capital de l'oligarque Maloféïev. Présent en Crimée au moment de l'annexion, où il conseillait le "1er ministre" Sergueï Axionov et jouait le rôle de "ministre de la propagande". Après le référendum, a quitté la presqu'île pour continuer sa mission en Ukraine orientale. Son programme : dans l'idéal, que les deux oblasts fassent partie de la Russie. Sinon, indépendance et autonomie.

 

ishot-3

3 - Denis Pouchiline ("président du soviet suprême de la république de Donetsk") : Né en 1981 à Makéïevka (oblast de Donetsk). Etudes secondaires, marié, deux filles. A travaillé au service de publicité du journal "Art Mosaïka", puis comme croupier au casino "Kaskad". A occupé ensuite divers emplois dans différentes firmes où il n'est jamais resté plus de quelques mois. Dans les dernières années, il représentait en Ukraine les intérêts du spéculateur russe Mavrodi, créateur du système de pyramide MMM, où de nombreux russes et ukrainiens ont perdu toutes leurs économies. En avril dernier, il déclare qu'il n'y a aucune différence entre les habitants d'Ukraine orientale et de Russie, que les valeurs de l'empire russe lui sont proches, qu'il ne reconnaît pas celles de l'Occident, qu'il n'aura jamais d'amis gays et qu'il n'attend qu'une chose : le contingent de paix russe. A fait l'objet de deux attentats, le 7 et le 12 juin. Séjourne depuis à Moscou.

 

ishot-4

4 - Andreï Pourguine ("vice-1er ministre de la république de Donetsk") : Né en 1976 à Maryik (oblast de Donetsk). Diplômé en technologie informatique. Marié. D'après ses dires, entrepreneur indépendant de 1996 à 2009, en fait a occupé plus de 70 emplois, dont l'un au cirque de Donetsk. En 2005, en compagnie d'Alexandre Tsourkanov et Oleg Frolov, il crée l'organisation "république de Donetsk" qui mène des actions de propagande dans différentes villes d'Ukraine de l'est prônant séparatisme et fédéralisation. L'organisation devient interdite par jugement en 2007 et continue alors une activité modérée dans la clandestinité. En juin 2012, l'organisation ouvre sa propre "ambassade" dans l'appartement qui sert d'état-major à "l'Union eurasiatique de la jeunesse" à Moscou. A cette époque, ont commencé à être distribués des "passeports" de la "république de Donetsk" et a été inventé le drapeau actuel de cette "république". A participé à la prise d'assaut du bâtiment de l'administration régionale en mars.

 

ishot-5

5 - Roman Lyaguine ("ministre du travail et de la politique sociale de la république de Donetsk") : Né en 1980 à Donetsk, diplômé de la faculté d'Histoire de l'Université de Donetsk. En politique depuis le début des années 2000. A l'élection présidentielle de 2004, travaillait dans l'équipe de campagne de Ianoukovitch. Il crée en 2005 le mouvement "Nous" qui s'oppose à Iouchenko et travaille en coordination avec le Parti des Régions. Candidat à la mairie de Donetsk en 2006 et, pour tromper les électeurs, change de nom pour celui d'"Alexandre Viktorovitch Loukyantchenko". En vain. Est élu maire Alexandre Alexéïevitch Loukyantchenko (toujours en poste). A commencé à exprimer ses idées séparatistes dès le milieu des années 2000. Candidat indépendant à la Rada ukrainienne en 2012, il obtient 0,32% de voix. Il rejoint les séparatistes de Donetsk en avril et participe activement à l'organisation du "référendum" du 11 mai. D'après Lioubov Mikhaïlova, directrice du Centre artistique "Izolyatsia" dont se sont emparés les terroristes, la famille de Lyaguine se trouve en Allemagne.

 

ishot-6

6 - : Igor Guirkine, appelé Strelkov ou Strelok ("commandant de l'insurrection populaire du Donbass, ministre de la défense de la république de Donetsk") : Né en 1970 à Moscou. Etudes supérieures à l'Institut des archives historiques de Moscou, mais choisit la carrière militaire. Combattant volontaire pendant les évènements en Transnistrie et en Bosnie au début des années 90, il a participé également aux deux guerres de Tchétchénie. D'après les services de sécurité ukrainiens, il est officier du GRU (renseignement militaire russe) mais lui le dément et déclare qu'il a travaillé pour le FSB, mais est maintenant à la retraite. Passionné par les reconstitutions historiques de batailles depuis 20 ans. Avant 2014, s'est souvent rendu en Ukraine. Sa dernière entrée légale sur le territoire ukrainien date du 26 février quand il a atterri à Simféropol. Il y est devenu l'un des conseillers d'Axionov et c'est lui qui a persuadé l'amiral Denis Bérézovski, alors commandant en chef de la marine ukrainienne, de trahir son serment et de rejoindre le camp russe. Dans un message électronique intercepté le 31 mars, il dit n'avoir plus rien à faire en Crimée, car le nouveau pouvoir local le considère maintenant comme un fou dangereux. Il arrive à Slaviansk en avril. Sans doute l'auteur de l'assassinat du député Rybak. Depuis la mi-mai se plaint constamment dans ses videos du manque d'enthousiasme des habitants locaux à rejoindre les rangs séparatistes.

 

ishot-7

7 - Sergueï Zdriliouk, appelé Abwehr ("vice-commandant des forces armées de la république de Donetsk", bras droit de Guirkine) : Né en 1972 (ou 70 ou 73) dans un village de l'oblast de Vinnitsa, diplômé de l'institut supérieur de politique militaire de Simféropol où il a étudié en même temps qu'Axionov et a été pobablement recruté par les services secrets russes. A épousé en Crimée la fille d'un général russe, ils ont une fille et un fils. Membre du contre-espionnage militaire ukrainien, il en a été chassé en 2003, car soupçonné de travailler pour la Russie. (Selon une autre version, il aurait été l'auteur de "machinations" financières.) Son emploi suivant est à l'inspection des impôts (!), il en est chassé pour corruption. Se lance alors dans les affaires, se couvre de dettes et se met à jouer. En février 2014, avant l'annexion de la Crimée, devient citoyen russe, tout en gardant son passeport ukrainien. A participé en février et mars aux assauts et occupations des bâtiments administratifs et des bases militaires ukrainiennes. Arrive avec le groupe de Guirkine le 12 avril à Donetsk. Soupçonné d'avoir participé à l'enlèvement des experts de l'OSCE fin avril.

 

ishot-8

8 - : Vyatcheslav Ponomariev ("maire" autoproclamé de Donetsk, arrêté par ses complices le 10 juin) : Né en 1965 à Slaviansk, a servi dans l'armée soviétique, sans doute dans la Marine. A étudié dans le bâtiment. Après 6 ans passés à Kiev où il a travaillé sur des chantiers, est revenu à Slaviansk en 2011. Divorcé depuis 20 ans de son épouse, il a un fils de 26 ans et vit chez sa mère. Avant de s'autoproclamer maire le 13 avril, il a eu plusieurs emplois :  il a rapatrié des voitures de Russie en Ukraine, travaillé dans une usine de confection, dirigé le ravitaillement d'un hôpital militaire. Il co-dirige maintenant une usine de savon. C'est lui qui a été chargé par Guirkine de faire disparaître les corps du député Rybak et d'un étudiant. Depuis son arrestation, il est retenu avec d'autres prisonniers ou ôtages dans le bâtiment de la sécurité.

 

ishot-9

9 - Igor Bezler, appelé Bièss, le Démon (leader des séparatistes de Gorlovka) : Né en 1965 à Simféropol. Etudes à l'Académie militaire Dzerjinsky à Moscou. S'est battu en Afghanistan, décoré de l'Etoile Rouge. Célibataire, sans enfant. Jusqu'en 2002 a servi dans le contre-espionnage russe comme lieutenant-colonel, a obtenu la nationalité russe puis a été envoyé en Ukraine, à Gorlovka. Il y a dirigé une entreprise de pompes funèbres dont il a été licencié en 2012 pour vols et extorsions d'argent. Il travaillait alors comme agent de sécurité quand les services russes l'ont "réveillé" et envoyé en Crimée pour y "travailler". Il revient ensuite à Gorlovka. D'après les services ukrainiens, c'est lui qui aurait donné l'ordre à Guirkine de "neutraliser" Rybak. Il a mis en scène une video de la fausse exécution de miliciens ukrainiens et d'un activiste d'euromaïdan, a participé aussi à l'enlèvement des experts de l'OSCE, et c'est son groupe qui a attaqué le 22 mai des soldats ukrainiens, faisant 17 victimes parmi eux.

 

ishot-10

10 - Alexandre Mojaïev (Babaï) : Né en 1977 dans la région de Krasnodar (Russie). Grade de sergent-chef à la fin de son service militaire. Au milieu des années 90 s'inscrit dans une organisation cosaque. Marié, une fille de 9 ans et un fils qui vient de naître en mai. A fait cinq ans de prison pour traffic de haschich et est toujours recherché en Russie pour tentative de meurtre à l'arme blanche. Est arrivé en Crimée le 7 mars, a participé au siège de bases de l'armée ukrainienne. A la mi-avril est arrivé à Slaviansk puis s'est installé à Kramatorsk. A participé à l'assaut des bâtiments de l'administration. D'après des témoins, il serait l'auteur des tirs qui ont abattu un hélicoptère fin avril. Ce qu'il dément. 

 

ishot-11

11 - Valery Bolotov ("leader de la république de Lougansk") : Né en 1970 à Taganrog (Russie), arrive à Stakhanov (oblast de Lougansk) en 1974. A la fin des années 80 sert dans la division de paras de Vitebsk et participe aux combats à Erevan et au Nagorny Karabakh. Sergent-chef en retraite. Etudes supérieures en économie et en ingénierie. Marié, deux enfants. A dirigé une usine de transformation de viande. Le 5 avril, il appelle dans une video les habitants du sud-est de l'Ukraine à manifester contre le gouvernement de Kiev et participe le lendemain à l'occupation du bâtiment de la Sécurité à Lougansk. Il est nommé le 21 avril gouverneur de l'oblast de Lougansk. Il est victime d'un attentat le 13 mai et part se faire soigner à Moscou. Il revient le 17 juin en Ukraine, est arrêté par les gardes-frontières ukrainiens, mais les terroristes, après un combat de plusieurs heures, parviennent à le récupérer. Il reconnait le 15 juin que que sont ses hommes qui ont abattu l'avion où 49 militaires ukrainiens ont péri. (Il semblerait que Bolotov a des liens étroits avec le député des régions Alexandre Efremov, il a été un certain temps son chauffeur, puis a été chargé par lui de superviser les mines illégales.)

 

ishot-12

12 - Alexeï Karyakine ("président du soviet suprême de la république de Lougansk") : Né en 1980 à Stakhanov (oblast de Lougansk), études secondaires techniques (réparation de voitures). Marié, 3 enfants. Peu d'informations sur lui. Collectionneur d'armes. A participé en avril 2014 aux actions séparatistes à Stakhanov, est arrivé à Lougansk, y a été arrêté et très rapidement libéré. Nommé le 18 mai "président du parlement".

 

 

 

ishot-13

13 - Vassily Nikitine ("1er ministre de la république de Lougansk") : Né en 1971 en Ouzbekistan, a fait ses études à Tchelyabinsk, puis s'est installé à Kremennaïa (oblast de Lougansk). Etudes supérieures en économie agraire. Marié, 2 enfants. Entrepreneur dans le domaine de l'agriculture et de la vente de graines et d'engrais. A participé activement à l'organisation du "référendum" du 11 mai. "Premier ministre" depuis le 18 mai.