ishot-1

Je parlais de lui il y a 10 jours ici : 

http://ukraine2014.canalblog.com/archives/2014/06/28/30156595.html)

7 июля судья Лефортовского районного суда города Москвы Елена Галиханова вынесла решение о продлении срока содержания под стражей Олега Сенцова до 11 октября.

http://www.youtube.com/watch?v=kJKc9Z_ZORQ

Tribunal du quartier de Léfortovo à Moscou. Derrière les barreaux (en Russie soviétique et post-soviétique, tout prévenu est déjà mis en cage avant même la prononciation du jugement) le réalisateur Oleg Sentsov apprend qu’à la demande des enquêteurs du FSB son emprisonnement est prolongé par la juge Elena Galikhanova jusqu’au 11 octobre. On lui donne la parole, avant de le reconduire dans sa cellule. Je vous traduis quelques passages :

« Pendant mon interrogatoire dans les murs de la Sécurité de Simféropol, on m’a torturé et humilié pour me faire dire que le gouvernement ukrainien était coupable d’actions terroristes en Crimée et quand j’ai refusé, c’est alors moi qu’ils ont accusé d’être l’organisateur d’actes criminels et d’appartenir au Secteur Droit. Affirmer que j’aurais voulu faire sauter le 9 Mai des monuments liés au souvenir de la Victoire, moi qui vénère cette date qui est sacrée pour tous les Slaves, c’est non seulement une invention absurde mais une insulte à mon égard. Ce procès n’est qu’une falsification de la vérité dans un but politique, les pseudo aveux de mes pseudo complices ont été obtenus sous la torture. Je tiens à préciser dans l’enceinte de ce tribunal que je n’ai aucune intention de me jeter par la fenêtre ou de tenter toute autre forme de suicide, car j’ai eu des menaces en ce sens pendant les interrogatoires. Je veux également déclarer ici officiellement que je proteste contre le fait d’avoir été privé de ma nationalité ukrainienne : j’étais et je reste un citoyen ukrainien. Je ne reconnais pas l’invasion et l’annexion de la Crimée par la Russie. Tous les documents et accords signés par le pouvoir illégitime de Crimée n’ont aucune validité. Je ne suis pas, moi, un serf russe qui change de propriétaire comme un bout de terrain et je n’ai fait aucune demande d’obtention de la nationalité russe. Je n’appartiens pas au Secteur Droit, je n’ai organisé aucun acte terroriste, je ne reconnais aucun des faits qui me sont incriminés. »

Dmitry Dinzé, son avocat : "Nous allons faire appel de cette prolongation de trois mois de son emprisonnement car, dès le début de cette affaire, la légalité n'a pas été respectée : les juges et la procureure (il s'agit de Natalia Poklonskaïa ...) n'avaient pas le droit de poursuivre en justice au nom de la Russie puisqu'ils étaient toujours citoyens ukrainiens, n'ayant pas encore acquis la nationalité russe au moment de l'instruction ni passé les tests de contrôle devant évaluer leurs connaissances du code pénal russe.

Oleg Sentsov risque jusqu’à 20 ans de prison.