ishot-1

Strelkov, comme chaque soir,  vient faire la causette, cette fois-ci sur la  chaîne "République 1"à Donetsk (le gros mou à gauche, c'est Goubariev) : 

http://www.youtube.com/watch?v=zU30wrLrX-Y#t=87

Cela dure 27 minutes, alors je résume : "Je vais vous défendre, habitants de Donetsk, nous nous battons pour la Russie, par conséquent pour vous. Pourquoi sommes-nous partis de Slaviansk, alors que nous tenions la ville ? C'est un choix tactique : après y avoir créé toutes les conditions nécessaires pour que vivent nos républiques, j'ai compris que la force aveugle de l'armée ukrainienne allait faire des ravages meurtriers dans la population. C'est uniquement moi qui ai pris la décision de rejoindre Donetsk. Mais j'ai trouvé une ville qui semblait vivre comme en temps de paix, elle n'a rien fait de tout le temps que j'ai gagné  en tenant Slaviansk. Maintenant que je suis ici, ça va changer. Il est évident que les Ukrainiens vont adopter la même méthode qu'à Slaviansk en tuant les civils et en détruisant les usines et les infrastructures, sans doute à la demande des Etats-Unis qui ont peur de la concurrence de l'énorme potentiel industriel du Donbass. Donetsk ne sera pas facile à défendre, la ville est vaste et il y a peu de volontaires. Si j'en avais seulement 80.000 ... Mais voilà, on ne peut pas se battre qu'à moitié et quand on est un homme, il faut savoir faire ses choix. On a besoin de toutes les spécialités militaires, mais les novices aussi sont les bienvenus : à la guerre, on apprend vite ! Mais j'ai vraiment peur pour la population, car la Junte n'a qu'un but : exterminer et raser. C'est pourquoi l'intervention de la Russie est absolument nécessaire. Nous rencontrons par ailleurs des difficultés pour coordonner nos actions car il est difficile de transformer des partisans en soldats réguliers et certains ne pensent qu'à leurs ambitions personnelles. Toutefois Vostok et Oplot sont arrivés à un accord pour délimiter leurs sphères d'activité. Je voudrais terminer en expliquant aux habitants de Donetsk pourquoi certains ont été victimes d'excès et de violences à notre arrivée dans leur ville : il faut comprendre nos combattants, ils sont passés en quelques heures des tranchées et du théâtre de la guerre à un cadre de vie dont ils n'avaient plus l'habitude, ça les a décontenancés et ils se sont laissés aller, heureusement sans faire de victimes sérieuses. Je vais remettre de l'ordre dans tout cela et, comme à Slaviansk, le tribunal militaire attendra ceux qui boivent de l'alcool et commettent des vols."