Из того, о чем уже можно говорить наверняка.

"Voici ce dont on peut commencer à être sûr" ... Ainsi commence l'exposé des faits par le terroriste Cassad, depuis son site basé à Sévastopol : 

http://colonelcassad.livejournal.com/1676992.html

 "1 - Le boeing malaisien a été dirigé sciemment au-dessus du territoire de la république de Donetsk, comme le prouve ce plan qui indique son itinéraire les jours précédents. Cette manoeuvre est identique à celle adoptée par les Américains pour l'avion espion de la Corée du Sud abattu en 1983.

ishot-15

2 - Le boeing était contrôlé uniquement par les aiguilleurs de Kiev et de Dniépropétrovsk, et c'est dans ces villes qu' il a été décidé de changer son plan de vol pour le faire passer au-dessus de Donetsk. Ni les Russes ni les insurgés n'auraient pû l'obliger à se diriger vers la zone de combat.

3 - Le boeing était accompagné par deux avions militaires de la junte (une source parle de SU-25, une autre de SU-27). L'un d'entre eux a été vu par des témoins s'éloignant vers Débaltsévo quand le boeing s'est écrasé. On ignore ce qu'il est advenu du second avion, les deux parachutes observés au-dessus de la zone d'impact appartenaient probablement à des pilotes ukrainiens, d'autant plus qu'auparavant, selon des informations non confirmées, deux avions militaires auraient été abattus, un SU-25 et un AN-26. Strelkov n'a fait aucune déclaration officielle dans ce sens.

4 - Un aiguilleur espagnol qui suivait le vol du boeing a confirmé la présence des deux avions militaires à ses côtés ainsi que le fait qu'il a été abattu par la junte. D'après lui, cela a été confirmé par les militaires ukrainiens qui ont affirmé ne pas savoir qui, de Kolomoïsky ou d'Avakov, avait donné l'ordre d'abattre l'avion. Donc la présence des deux "accompagnateurs" qui volaient à côté du boeing, le témoignage de l'aiguilleur espagnol et les déclarations d'un témoin de la catastrophe permettent à coup sûr d'établir la culpabilité de Kiev.

5 - Jusqu'à l'ouverture des boîtes noires, difficile d'établir comment le boeing a été abattu. Pour le moment les insurgés en ont trouvé 8 sur 12. Parmi les versions, outre la plus plausible (un missile air-air, dont parlent un grand nombre de sources américaines) il y a aussi la possibilité que le boeing soit entré en collision avec un avion de la junte ou bien qu'il ait été confondu avec l'avion de Poutine, éventualité évoquée par les médias russes. De plus, on ignore toujours l'origine des trois explosions entendues par un témoin.

6 - Il y a une version selon laquelle l'avion aurait été abattu par un missile terre-air BUK. Mais même en supposant que les insurgés auraient pu réparer celui qui était en leur possession et l'avait installé près de Sniejnoïe-Torez, le boeing serait alors tombé sur le territoire russe. Vu l'endroit de l'impact, le missile n'aurait pû être tiré dans ce cas que par les Ukrainiens.

Pour résumer, il est évident qu'il s'agit d'une provocation. On voit bien comment les faits sont volontairement déformés par Kiev pour accuser les insurgés, alors que c'est Kiev qui a envoyé ces innocents passagers vers une mort certaine. Les fakes qui pullulent sur Internet au sujet de la prétendue culpabilité des insurgés n'ont un seul but : l'intervention des armées de l'OTAN. Mais tout cela est cousu de fil blanc, même la presse occidentale a compris que les coupables étaient à Kiev. En fait, la junte cherche seulement à faire une pause pour respirer un peu après ses défaites à Lougansk, Izvarino et Krasnodon."

Je ne vais pas énumérer les contre-vérités, les inventions et les contradictions de ce texte. Il y en a trop.   Mais j'ai une question : c'est qui, cet aiguilleur espagnol ? Il travaille à Kiev ? A Dniépropétrovsk ? Il s'appelle comment ? Il a mis sur écoute des militaires ukrainiens ? Il parle ukrainien ?

Bref, on demande l'aiguilleur espagnol ! 

Quant aux boîtes noires ... hélas ! Le fait qu'elles soient aux mains des terroristes a de quoi inquiéter. Les instructeurs et techniciens russes qui ont dû arriver sur les lieux ne vont pas tarder à se mettre au travail ...