ishot-6

http://www.youtube.com/watch?v=GH-BdpHf7jg

1ère partie de la video, jusqu'à 4'20" : Borodaï et AlexisTchesnakov (ex vice-secrétaire général du conseil de direction du parti au pouvoir Russie Unie).

http://www.unian.net/politics/943916-sbu-k-destabilizatsii-situatsii-v-ukraine-prichasten-rossiyskiy-politolog-chesnakov.html

Borodaï raconte que c'est le bordel absolu à Donetsk, que la situation militaire est pourrie, qu'il a des problèmes avec Khodakovsky, en qui personne n'a plus confiance (c'est celui qui a avoué que les terroristes avaient un complexe Buk, pour le nier ensuite). Il dit s'être entretenu avec des businessmen au sujet de l'impôt de 5%, que le président ne sera peut-être pas content, mais qu'après tout, lui ne ne fait que suivre les directives de son groupe d'économistes. En gros, il manque d'argent : il ne reste plus rien des 150 qu'il avait apportés avec lui, 50 à Zakhar et un million de grivnas à Strelkov, ça part vite ! 

Je passe au discours direct :

Borodaï : L'argent qu'on attend va mettre deux semaines, on ne tiendra pas ...

Tchesnakov : Tu auras l'argent, on passera par le même canal. Sacha, j'ai une demande à te faire. Je suis actuellement en voyage avec le Père Tikhon (c'est le confesseur et directeur de conscience de Poutine, oui, je sais, il y a une contradiction dans les termes ...) Ce serait bien que le Légendaire (Strelkov) donne une interview depuis Donetsk avec un texte du genre "Je suis un officier russe et même si je n'obéis pas directement aux ordres du Commandement en chef, étant dans un pays étranger, je tiens à dire l'immense respect que j'ai pour lui et que je le considère comme le plus grand leader du monde contemporain, c'est grâce à lui que la Russie n'est plus à genoux et nous le regardons tous avec espoir." Bon, pas dans le sens "alors, ça vient, on va attendre encore longtemps ?" mais sous-entendu : nous l'aimons, nous croyons en lui, il est notre idéal et tout ce qu'il décidera sera bien car il est la Grande Sagesse du Monde Russe.

ishot-7

2ème partie de la vidéo, Pouchiline et Pourguine. Pouchiline demande à Pourguine ce qu'il pense de Strelkov.

Pourguine : Ce colonel de mes deux est un connard et ceux qui sont venus avec lui ne valent pas mieux. Il ne comprend rien à la guerre en milieu urbain, il fait venir le maire et lui dit "arrête les transports en commun, on va faire sauter une maison de 9 étages en banlieue" mais putain, il a quoi dans la tête ? Il a complétement foutu en l'air le travail des magasins et des mines, la population va mourir de faim, mais lui ne parle que de combat et il est prêt, pour tuer 10.000 soldats ukrainiens à massacrer un million d'habitants !

Pouchiline : Je vois. Et merde !

Pourguine : Il siège à son bureau pendant des heures pour recevoir des débiles qui lui parlent d'affaires économiques et de banques. Moi je lui dis : "Vous allez commencer à vous battre quand, exactement ? Et pourriez-vous rappeler à l'ordre vos gars ? Depuis qu'ils sont arrivés de Slaviansk ils sèment la merde et la violence, la ville n'en peut plus !" Mais lui, que dalle. Il continue à recevoir des cons dans son bureau ! Un colonel de talent ? Une vraie merde, oui !