ishot-1

La fréquence Antimaïdan de canal Zello permet d'écouter les commentaires d'intervenants séparatistes sur la situation dans le Donbass. Confortablement installés chez eux, ils se réjouissent des exploits terroristes, en profitent pour faire les mouchards et indiquer les mouvements de l'armée ukrainienne. Quand ça va mal pour leurs "héros", un modérateur intervient : "arrêtez de semer la panique ou je vous bannis !". Mais parfois le ton change, comme ici : 

https://www.youtube.com/watch?v=EBHe1lMHHHA

Une habitante de Piervomaïsk (oblast de Lougansk) : "Vous pourriez m'expliquer pourquoi les insurgés mettent leur artillerie au coeur des quartiers où nous vivons ? Evidemment que les Ukrainiens répliquent, c'est normal ! Pourquoi ne vont-ils pas creuser des tranchées et tenir leurs positions là où il n'y a pas d'habitants, comme ça se passait en Transnistrie ?"

Le modérateur : "S'ils allaient en plein champ, la Garde Nationale aura vite fait de s'emparer de la ville. De toute façon, ce ne sont pas nos insurgés, les nôtres sont partis, ceux-là n'ont rien à voir, personne ne les contrôle."

L'habitante : "Ils ont une drôle de façon de nous défendre ! Si vous voyez ce qui se passe ici, c'est une catastrophe ! Rien de comparable avec Slaviansk ... 

Voix d'homme : "Ils n'arrêtent pas de voler des voitures, c'est un pillage sans fin. Et ils ne savent même pas dans quelle ville ils se trouvent. Y en a un qui m'a demandé : on est où, ici ? Mais qu'ils foutent le camp et qu'ils arrêtent de détruire Piervomaïsk !"

Borodaï est de retour à Donetsk, il revient de Moscou les poches pleines (faut verser les salaires). Il va tenir dans quelques minutes une conférence de presse.