ishot-3

Обращение политического совета новосибирского отделения партии "РПР-Парнас" и движения "Солидарность":

Déclaration du conseil politique de la section de Novossibirsk du parti Parnas et du mouvement Solidarité :

« Nous protestons contre l’interdiction de la marche pour le respect des institutions fédérales. La Sibérie n’a pas toujours été et ne sera pas toujours une colonie de Moscou. Si nous voulons assurer l’avenir de la Russie, il est indispensable d’élargir les pouvoirs des régions et des municipalités. Tous les discours et les actions autour du renforcement de la verticale du pouvoir n’ont abouti qu’a un seul résultat : les régions sont saignées à blanc. Le budget municipal pour un habitant de Novossibirsk est de 40.000 roubles, quand il est de 160.000 pour un Moscovite.

Si le Trésor dans les années 90 était également réparti entre le centre fédéral et la région, aujourd’hui Moscou reçoit 65% et la région 35%. Nous considérons qu’il est nécessaire de supprimer cette verticale honteuse et de donner plus de pouvoirs aux régions. Pour ce faire, il faut en revenir aux élections directes des gouverneurs (ils sont actuellement nommés par le Kremlin).

Nous serons dans la rue le 17 août pour soutenir notre constitution et les articles 1 et 5 de son préambule. Nous sommes solidaires avec les organisateurs de la Marche pour les droits de la Sibérie qui a été interdite et nous jugeons inacceptable que les mots "fédéralisation" et "fédéralisme" soient interdits dans un pays qui s’appelle la Fédération de Russie.

Notre action, un rassemblement sans cortège (seule forme autorisée par la mairie) aura lieu le dimanche 17 août près du square de la rue Ordjonikidzé à 16 heures, heure de Sibérie occidentale. »

Commentaire de Boris Nemtsov : http://gordonua.com/news/worldnews/Nemcov-Marsh-za-nezyblemost-konstitucionnogo-stroya-v-Novosibirske-zapretili-vmesto-nego-proydet-piket-36754.html

"Les organisateurs de la Marche ont été convoqués à la police, au FSB, chez le procureur et ils sont l'objet de nombreuses menaces. Le Comité de Censure a interdit a plusieurs médias d'évoquer cette manifestation. Sur la photo ci-dessous, la carte de la Sibérie est tenue par les activistes d'une façon évocatrice. Le message est clair : "allez vous faire foutre, on ne veut plus de votre état de voleurs !"

ishot-2

On va montrer à Moscou la Sibérie !