ishot-12

Un village du nom de Stepnoïe bombardé par les terroristes le 15 août, avec de nombreuses victimes civiles, c'est le sujet d'une nouvelle conversation interceptée par le SBU entre deux terroristes : Volk (Loup), un des responsables de la sécurité de la république machin et Korsa, coordinatrice de tirs (elle donne la localisation exacte de la cible pour les salves de Grads.)

https://www.youtube.com/watch?v=975AfXNpX50

 

Korsa : Comment ça a pu tomber sur Stepnoïe ? 

Volk : Où ça ? Tu parles duquel ?

Korsa : De celui qui est à côté de Berezovy. Je t'avais pourtant donné les coordonnées !

Volk : Comment veux-tu que je sache pourquoi c'est tombé là-bas ? Il y avait quoi, des civils, c'est ça ?

Korsa : Oui, de simples habitants. Trois maisons détruites. Il y avait des tout petits gosses dans l'une. Putain, ça me fout en rogne !

Volk : Tu sais quoi, je viens de rentrer chez moi, je me suis versé 150 grammes et j'ai avalé ça cul sec. Ça me prend la tête aussi ...

Korsa : 150 grammes ? Oui, je vais faire pareil ...

Volk : Vas-y, parce que les nerfs vont lâcher, autrement ...

Cinq heures plus tard :

Korsa : Ils disent maintenant qu'ils se sont trompés d'une minute dans les coordonnées ! Mais moi, je leur avais donné la distance à la seconde près !

Volk : Ce qui est fait est fait. C'est bon, personne n'est au courant. On a lancé l'info que c'était les Ukrainiens qui ont bombardé le village et ses habitants. Je vais te dire, on n'est jamais à l'abri d'une erreur, ce n'est pas la première fois qu'on se trompe, c'est ça la guerre.

C'était il y a 3 jours. Qu'est-ce qu'ils vont boire aujourd'hui ?

http://www.unian.net/society/952617-boeviki-iz-gradov-rasstrelyali-desyatki-mirnyih-jiteley-kotoryie-ehali-v-kolonne-s-belyimi-flagami.html

Andreï Lyssenko : "Les terroristes ont fait ce matin des dizaines de victimes, le nombre exact est encore inconnu, en tirant des salves de Grad sur un convoi qui transportait des habitants évacuant Khryachevato et Novosvietlovka dans l'oblast de Lougansk. Les voitures et les bus arboraient tous des drapeaux blancs. Le convoi était composé de deux colonnes : l'une avec des adultes et l'autre avec de jeunes enfants."