ishot-12

Matveï Ganapolsky, un célèbre journaliste russe : 

http://gordonua.com/news/worldnews/Ganapolskiy-Vsya-Evropa-vskore-budet-polyhat-v-ogne-gumanitarnoy-operacii-a-zapadnym-lideram-budut-otrezat-golovy-vezhlivye-zelyonye-chelovechki-37696.html

Ecoutez, dans toute cette histoire avec le convoi humanitaire l’important n’est pas le convoi humanitaire. La Russie a annexé la Crimée, peu importe pourquoi, l’important c’est qu’elle a décidé de le faire. Et elle l’a fait. On lui dit : « tu as enfreint toutes les lois internationales imaginables et annulé le caractère inviolable des frontières » et la Russie répond « je l’ai voulu, donc je l’ai fait. »

Après elle décide de créer les républiques de Donetsk et de Lougansk. Peu importe maintenant pourquoi elle l’a décidé, l’important c’est qu’elle l’a décidé et qu’elle l’a fait. La guerre commence et avec elle les premières victimes. Et cette guerre commence parce que la Russie l'a voulue. Bon, l’Occident impose ses sanctions, vous constatez vous-mêmes leur efficacité. Après, un avion civil est abattu. Les sanctions sont élargies, mais non seulement la Russie ne se cache pas d’aider le Louganda, mais elle y envoie ouvertement de l’armement et des mercenaires.

Ensuite, la Russie concocte l’idée d’un convoi humanitaire. Peu importe dans quel but, ce qui compte c’est qu’elle a décidé que ce convoi entrerait en Ukraine, et vous pourrez toujours vous étouffer avec vos protestations. Elle fait entrer le convoi tout blanc sans l’autorisation du CICR ni de Kiev. A présent des camions entrés illégalement roulent sur les routes de l’Ukraine dans un but incompréhensible. De nombreux camions. Et le monde entier s’interroge : que va-t-il se passer après ? Une guerre encore plus violente ou bien ces camions vont-ils repartir comme ils sont venus ?

Eh bien moi, j’ai une question. Cela m’est égal que ces fous furieux organisent un tel spectacle et que leurs laquais mentent pour les justifier. Ma question ne s’adresse pas à ces déments, mais aux institutions internationales, à Merkel, à Obama …Ce qui se passe actuellement signifie-t-il qu’il y a un pays à part portant le nom de Russie auquel TOUT est permis ? Que les règles internationales ne la concernent pas ? Qu’elle peut violer impunément toutes les lois ? Ce sont là des questions purement rhétoriques, je veux simplement comprendre ce qui régit mon existence et celle de mes proches : la Russie doit-elle obéir à certaines règles concernant sa politique envers ses pays voisins ou bien tout lui est-il permis ?

Je laisse de côté vos « oh, comme cela nous soucie ! Oh, vous allez voir comme on va protester ! Ah non, on ne lui serrera pas la main quand on boira du champagne avec lui ! » Alors, la Russie doit-elle obéir à certaines règles ou non ? Oui ou non ? Parce que j’ai une autre question : si quelqu’un a tous les droits, cela signifie-t-il que le reste du monde peut jouer sans respecter aucune règle et que je dois considérer la décapitation d’un journaliste occidental par des terroristes ou l’assassinat d’un jeune Noir aux USA comme des choses aussi normales que l’agression russe ?

Il est temps à mon avis que les institutions internationales répondent à cette question : obéissons-nous encore à certaines règles ou bien la seule loi qui compte est-elle : « c’est interdit, mais comme je l’ai décidé, c’est permis ? » Il va bien falloir qu’Obama et Merkel trouvent une réponse, car notre monde commence à ressembler à l’univers d’Orwell (La guerre, c’est la paix et la paix, c’est la guerre).

Si les politiques et les organisations internationales ne se saisissent pas de cette question dans les prochaines heures, c’est toute l’Europe qui va flamber dans l’incendie de « l’opération humanitaire » et se retrouver confrontée à des « petits hommes vert ». Ou bleus. Tout ça parce que des terroristes, absolument pas arabes, ont décidé qu’il n’y a plus de règles.

Au fait, pourquoi ne pas réinstaller des fusées à Cuba ? D’accord, Obama téléphonera au Kremlin. Et alors ? On lui répondra qu’il n’est pas Kennedy et qu’il n’a qu’à « manger sa banane », puisque c’est maintenant la façon de parler de nos politiques si patriotes ! On lui dira aussi que Khroutchev est mort depuis longtemps et donc qu’on ne retirera pas les fusées, puisque « quand on a envie de quelque chose, on a tous les droits ».

Alors, dans quel monde vivons-nous aujourd’hui ? Existe-t-il une force capable d’arrêter ces fous qui nous conduisent à la catastrophe ? Je ne peux que répéter toujours et toujours cette même question, car nous avons déjà vécu cette situation, quand un certain pays avait décidé de n’en faire qu’à sa tête et d’ignorer les lois internationales. Ce fut la 2nde guerre mondiale. J’ai besoin d’une réponse. J’ai besoin d’une réponse maintenant !