ishot-6

План Путина-Меркель на переговорах в Минске.

http://www.kasparov.ru/material.php?id=53FA0E77BD021

Je ne traduis que la conclusion de ce long article d'Andréï Illarionov :

"Voici donc à quoi va ressembler à peu près la position commune de Poutine-Merkel : 

Cessez-le-feu bilatéral sans condition, ce qui signifie automatiquement la légalisation des séparatistes et la légitimation de leur présence à de prochains pourparlers sans fin.

Contrôle par la Russie et l'Allemagne des choix de politique intérieure de l'Ukraine, avec pour résultat un statut particulier des régions orientales de l'Ukraine, une sorte de Transnistrie ukrainienne s'appelant Novorussia.

Renoncement de l'Ukraine, non seulement à intégrer l'OTAN, mais même à s'en rapprocher par des accords limités de coopération, ce qui la mettra sous la menace constante des agressions de son voisin.

Renoncement de l'Ukraine à intégrer l'Union Européenne.

Résolution de la question du gaz pour la plus grande satisfaction de Gazprom et de l'Allemagne.

En échange de tout cela : 500.000 millions d'euros pour la reconstruction du Donbass séparatiste de la part de l'UE (Allemagne). 

A en juger par les plans des "Maîtres de l'Europe", le lieu de la rencontre et les participants, la situation de Porochenko à Minsk le 26 août 2014 ne sera guère différente de celle de Beneš à Munich les 29 et 30 septembre 1938."

Illarionov est connu pour son pessimisme. Tout ce qu'il a prédit n'a pas toujours eu lieu. Mais il n'est rien qui ne se soit produit qu'il n'ait annoncé bien longtemps à l'avance. Il connaît Poutine, ayant été son conseiller pendant de nombreuses années. 

En mon nom, et je pense pouvoir dire au nom de tous les intervenants sur ce blog, je souhaite courage et détermination à Monsieur Porochenko, le président légalement élu du peuple ukrainien.

ishot-7

Des nouvelles de Grisha qui se photographie en haut du MGU (Université Lomonossov de Moscou) le jour de la fête de l'Indépendance de l'Ukraine.

https://twitter.com/MustangWanted8/statuses/503642991127699456

Il est revêtu d'une belle chemise ukrainienne brodée. Il nargue la laideur, la barbarie et la bêtise. L'esthétique, l'humanisme et l'intelligence, avant que Poutine n'impose son nouvel ordre du monde, j'ai longtemps cru que c'était suffisant pour assurer l'avenir de nos sociétés humaines. Maintenant, je ne sais plus ...

En guise de conclusion pour ce billet morose, d'abord une vidéo d'étudiants ukrainiens à leur arrivée à Tallinn :

http://www.reporter.ee/2014/08/24/tallinna-lennujaamas-laulsid-ukrainlased-oma-kodumaa-humni/

Et cette image : Au coeur de Vienne, des Tchétchènes commémorent la fête de l'Indépendance de l'Ukraine. (J'essaie d'éviter de confondre les peuples et leurs tyrans. Même si, pour la Russie, cela devient de plus en plus difficile ...)

ishot-8