ishot-3

De plus en plus de voix discordantes se font entendre dans la république machin. Le début des frictions correspond à la signature du protocole et au mini coup d'état raté d'Antyouféïev. 

Goubariev : "Pourquoi aurions-nous peur de ce bout de papier, écrit sous la dictée d'oligarques ? Nous crachons sur cette paix !

http://gordonua.com/news/war/Gubarev-Plevat-my-hoteli-na-etot-mir-40276.html

mozgovoï

Alexeï Mozgovoï, commandant de la brigade "Prizrak" (fantôme), au cours d'une logorrhée interminable, accuse à la 19ème minute de cette vidéo les émissaires de la DNR et de la LNR (Zakhartchenko et Plotnitsky) d'avoir trahi et il exige leur démission : "Nous ne voulons plus de ces gens qui ont vendu la Novorussia pour obéir à la nouvelle ligne politique adoptée par le Kremlin. Il faut se débarasser des gouvernements fantoches de la DNR et de la LNR et former un conseil de guerre qui réunira tous les chefs des formations armées afin de continuer le combat. Nous devons lutter contre tous ces oligarques qui se sont entendus sur notre dos, tous nos morts ne peuvent être tombés en vain. La Novorussia vaincra, parce que Dieu est avec nous, les Slaves." 

https://www.youtube.com/watch?v=Pn9WgxKqziI#t=54

ishot-4

Un certain Gleb, un des organisateurs de la manifestation de soutien à la Novorussia du 13 septembre, est très embêté : l'affiche (voir mon billet précédent) annonce que Mozgovoï, Goubariev et Strelkov y seront présents. Or, Strelkov a fait savoir qu'il n'avait pas l'intention de venir. Dans cette vidéo, le pauvre Gleb se met littéralement à plat ventre et se confond en excuses : "C'est moi le coupable, je ne l'avais pas prévenu, mais même s'il dit le contraire, il sera là, car il FAUT qu'il vienne, il faut que Moscou voit le héros légendaire de la Novorussia et comprenne que le combat continue grâce à ceux qui ne trahissent pas. Il est impensable que des gens tels que lui, Goubariev et Mozgovoï disparaissent comme ça, nous sommes des millions à attendre ces symboles de la Novorussia !" (La plupart des commentaires qui accompagnent cette video expriment une même crainte : est-il bien prudent qu'ils viennent à Moscou, ne risquent-ils pas leur vie ...?)

https://www.youtube.com/watch?v=SuAcfGEjEq0

ishot-5

Alexandre Kofman, vice-président du parlement de Novorussia sur Piervy Kanal :

http://antifashist.com/item/kievskij-rezhim-gotovit-shturm-donecka.html#ixzz3CkHMHJ4q

"Le plan de Moscou est inacceptable pour la Novorussia. Nous avons déjà connu un cessez-le-feu, lequel a eu pour résultat de nous faire perdre Slavyansk et Kramatorsk. L'Ukraine va une fois de plus en profiter pour reconquérir du terrain, elle viole déjà le cessez-le-feu. La DNR et la LNR ne veulent PAS rester au sein de l'Ukraine, même avec un statut spécial. Nous comprenons que la Russie souhaite une désescalade du conflit, mais le scénario qu'elle propose est inacceptable. Ceux qui ont signé le protocole l'ont fait contre la volonté des habitants de la Novorussia."

khinstein

Cela n'a pas plu du tout à Alexandre Khinstein, député de Russie Unie, le parti de Poutine, qui lui a rétorqué :

http://antifashist.com/item/v-moskve-novorossiyu-pristydili-za-nezhelanie-ostavatsya-v-sostave-ukrainy.html#ixzz3CkHm84nT

"Je voudrais vous mettre en garde contre ce genre de déclarations violentes : nous sommes tous intéressés à ce processus de paix, et chacun doit faire des pas dans ce sens. Vu le ton que vous employez, cela n'en prend pas le chemin. Je vous demande pardon, mais vous critiquez le plan de paix proposé par la Russie, mais c'est justement la Russie qui souffre le plus de la situation : non seulement nous devons nous justifier pour des actions que nous ne commettons pas, non seulement nous tendons la main pour vous aider, mais en plus nous ne voyons aucune reconnaissance de votre part. En ce qui concerne les cas isolés de viol du cessez-le-feu, ce sont de malheureux excès qu'il ne faut pas imputer à Petro Porochenko. Des provocations sont toujours possibles et nous comprenons que le gouvernement de Kiev ne contrôle peut-être pas la situation partout. Mais nous devons saluer ses efforts."

A cet instant Kofman a commencé une phrase : "Mais quel cynisme d'oser dire que c'est la Russie qui souffre le plus ..." mais le présentateur lui a coupé la parole et est passé à un autre sujet.

ishot-2

La ligne générale semble donc avoir changé (du moins en paroles) et manifestement les républiques machin et truc ne s'y attendaient pas. Le coup de grâce est venu hier lundi de Medvedev, dans une interview donnée au journal Vedomosti : "La Russie aidera le Sud-Est ukrainien, mais c'est à Kiev d'en réparer les infrastructures puisque pour elle ce sont des régions qui font partie de l'Ukraine."

Tout le monde comprend bien sûr que ce changement de discours n'est dû qu'à la crainte de nouvelles sanctions. Mais la "bonne volonté" du Kremlin n'a peut-être pas été assez convaincante, puisque l'UE les a tout de meme votées, même si elle en a, pour l'instant, reporté l'application. En attendant de les annuler si la Russie fermait définitivement son "Voentorg" (livraison d'armes et infiltration de troupes) comme preuve de sa bonne foi ? Les combattants trahis de la Novorussia risqueraient alors de ne pas apprécier, de même qu'une opinion publique russe chauffée à blanc par la propagande ...

Tout le monde à Donetsk n'a pas ces soucis. Tsariev-Charikov a mis aujourd'hui les petits plats dans les grands pour la "Fête de la Libération du Donbass". (Merci l'aide humanitaire !)

tsariev