06 novembre 2014

Après l’enfant crucifié de Slavyansk ...

...  le gamin cible vivante de Krasny Liman. Le 2 novembre, la chaîne NTV fait à nouveau pleurer dans les chaumières russes : http://www.ntv.ru/novosti/1258211/ "La Garde Nationale, après l'avoir drogué, a introduit au moyen d'une seringue un émetteur miniature dans le corps d'un enfant de 12 ans et l'a contraint à se rendre vers les positions des séparatistes. Une fois parvenu là-bas, sa géolocalisation aurait permis d'ajuster les tirs de l'artillerie ukrainienne. Le pauvre petit Stas n'avait pas le choix : on avait battu... [Lire la suite]