vladimirMoscou aura en juillet 2015 son monument à la gloire de Saint Vladimir (ou Vladimir Beau Soleil, ainsi que le surnommaient les païens). Sa conversion au christianisme marqua la naissance de la Rouss’ kiévienne. Sa statue sera érigée sur l’esplanade de l’Université Lomonossov, dominant ainsi la ville depuis la colline des Moineaux.

vladimir baptême

D’autres lieux avaient été envisagés : la place Loubyanka, mais l’ombre de Dzerjinsky y plane encore, ou près de la cathédrale du Saint Sauveur. On a finalement préféré le point culminant de la capitale russe, même s’il risque de rompre les perspectives.

vladimir moscou

Mais on ignore encore quelle sera sa hauteur. Etant donné la taille de l’art monumental soviétique ou le goût actuel pour les œuvres de Zourab Tsereteli, on peut déjà deviner que ce ne sera pas un tanagra et que cela ne ressemblera en rien au collage de la photo ci-dessus, car il devra être visible de partout ! Un concours se déroule actuellement pour choisir le sculpteur et c’est la Douma de Moscou, donc le maire Sobianine, qui aura le dernier mot. La vidéo de l'émission est ici : 

http://tvrain.ru/articles/putin_sobjanin_i_medinskij_kak_tajno_ustanavlivajut_pamjatnik_svjatomu_vladimiru_na_vorobevyh_gorah-378205/

L’idée, bien sûr, vient de Poutine. En rédigeant son oukaze après l’annexion de la Crimée, il avait déjà en vue l’idée d’annexer également la figure légendaire du fondateur de la Rouss’ de Kiev, puisque réécrire l’Histoire est devenue pour lui un des moyens de justifier ses visées impériales.

Quelques voix cependant s’élèvent. Voici les réponses apportées aux détracteurs du « grand projet » :

Vladimir n’a jamais vécu en Moscovie. D’ailleurs, Moscou n’existait pas encore à son époque.

"Jésus n’a jamais vécu en Russie et pourtant il est représenté dans les églises orthodoxes."

Vladimir a régné sur un territoire qui s’appelle aujourd’hui l’Ukraine. Pourquoi devrait-il devenir un symbole de Moscou ? 

http://www.newsru.com/religy/18nov2014/projekt.html

"Kiev est la mère de toutes les villes russes et le berceau de la Sainte Russie. Vladimir s’est fait baptiser dans les eaux de l’embouchure du Dniepr, c’est à dire dans le Chersonèse, cette partie de la Russie historique qui englobe également la Crimée. Sa figure marque le commencement de notre état russe, il en est le protecteur. "
 
En attendant donc le 28 juillet 2015, millénaire de la mort du nouveau Saint Patron de la Russie poutinienne, le voici dans son cadre naturel à Kiev depuis le 19ème siècle, où il a su se fondre dans le paysage, harmonieusement et sans esbrouffe, quelle que soit la saison :

vladimirkiev hiver

ishot-1