ishot-10

Le 13 novembre 2014, le Président Petro Porochenko a signé un décret faisant du 21 novembre le Jour de la Dignité et de la Liberté. Programme de cette journée du souvenir : http://gordonua.com/news/kiev/Godovshchina-Maydna-21-noyabrya-v-centre-Kieve-proydut-shestvie-veche-i-pamyatnyy-koncert-52355.html

9 heures, dépôt d'une gerbe rue Institutskaïa à la mémoire de la Centurie Céleste / 10 heures, Place de l'Indépendance, et 12 heures, à la Maison de l'Ukraine, vernissage de plusieurs expositions photographiques / 16 heures, départ du cortège de Samooboron (groupes d'autodéfense) et d'Automaïdan (les activistes qui étaient en voiture) depuis la Place Saint Michel jusqu'à Maïdan / 18 heures, début du Vétché (assemblée du peuple) qui se terminera à 22 heures par un concert : "les Chants de la Liberté".

Ce jour-là en 2013

21 novembre 2013

Les Ukrainiens découvrent dans les médias la déclaration de Mykola Azarov, le premier ministre de Ianoukovitch, qui annonce la suspension de la signature de l'accord d'association avec l'UE. Ianoukovitch est en Autriche, où il déclare qu'il signera, mais plus tard ... Le soir même, des gens se rassemblent sur le Maïdan, tandis que les réseaux sociaux appellent à préparer des boissons chaudes, de la nourriture et conseillent d'apporter des vêtements chauds afin de passer la nuit sur la Place. Mustafa Nayem est un des premiers organisateurs du mouvement Euromaïdan, avec Lesya Orobets que l'on voit à côté de lui sur cette vidéo. Il demande à chacun de porter un ruban symbolisant l'union de l'Ukraine et de l'Europe.

http://www.youtube.com/watch?v=u4_biU61ais

La 1ère nuit sur Maïdan, ils sont déjà 2.000 : 

http://www.youtube.com/watch?v=pyW94HXhWUA

http://www.youtube.com/watch?v=UTxMcXzXeJw

Quelques mots sur Mustafa : c'est un journaliste d'origine afghane et l'un des fondateurs de la chaîne de télévision Gromadske. Il s'est présenté aux élections législatives et a été élu député en octobre sur la liste du Bloc de Petro Porochenko.

Il a rendu public aujourd'hui un document trouvé dans les archives de Victor Pchonka, le Procureur Général, et annoté par une main inconnue : on y découvre comment le pouvoir comptait briser ce mouvement populaire.

http://gordonua.com/news/society/Nayem-opublikoval-analiticheskuyu-zapisku-iz-arhiva-Pshonki-kak-vlast-planirovala-prekratit-Evromaydan-52350.html

Au Parquet Général, ils croyaient sincèrement que les évènements de Maïdan suivraient le scénario de 2004, pendant la Révolution Orange. Pour obliger les manifestants à se disperser, Ils avaient prévu de faire croire à une épidémie de tuberculose pour semer la panique, de brouiller les portables, d'interdire la vente d'alcool dans toute la ville de Kiev ("cela dissuadera le lumpen"), d'empêcher les autobus d'arriver jusqu'à Kiev, mais "habilement, il suffit de faire croire à des embouteillages causés par des accidents", de menacer les étudiants d'être interdits d'examens s'ils ne restaient pas dans leurs facs et, pour les médias étrangers, d'insister sur la légitimité du pouvoir en place et l'illégalité du mouvement ...

texte1

texte2

texte3

texte4