Gozman

Extraits d'un interview de Leonid Gozman, président du mouvement "Union des Forces de Droite" et membre de l'opposition : 

http://gordonua.com/publications/53196.html

D’après un récent sondage du Levada Center, 58% des Russes sont contre une intervention militaire en Ukraine. Vos compatriotes commenceraient-ils à ouvrir les yeux ?

C’est parce qu’ils entendent par là une guerre déclarée, des soldats qui partent à l’attaque en agitant le drapeau russe et qui reviennent au pays  dans des cercueils. Cela explique les 58%. Mais une guerre hybride, où nos soldats sont en Ukraine sans y être, où l'on se procure des lance-missiles dans un « Magasin », oui, les Russes soutiennent ça dans leur majorité. Que cela nous plaise ou non, à vous et à moi.

avion poutine

Tout le monde sait que la Russie dépense chaque jour des millions de dollars pour faire la guerre dans le Donbass et soutenir la Crimée et on constate parallèlement les effets de la crise économique due à la chute du prix du pétrole et aux sanctions. Les Russes ne regrettent-ils pas de voir l'argent s'envoler ainsi ?

Ils comprennent presque tous que nos problèmes économiques sont liés à la situation en Ukraine, mais ils continuent à approuver la politique de notre gouvernement. Quant aux sanctions, il est vain d'espérer qu'elles puissent modifier les intentions du Kremlin : il ne s'agit pas ici d'une spécifité de la mentalité russe, mais de la situation à l'intérieur du pays. Si Poutine et son entourage reconnaissent leur défaite, s'ils commencent à céder, il y aura des changements dans la politique interne, et pas à leur avantage. Il suffit déjà de voir le nombre de gens qui accusent Poutine d'avoir trahi le "Monde Russe" parce qu'il n'a pas envoyé ses armées sur Kiev. 

Qui oserait l'accuser de trahison ? N'est-il pas lui-même un fanatique de ce "Monde Russe" ?

Poutine n'est fanatique de rien, mais il doit satisfaire tous ces Russes qui voudraient récupérer l'Ukraine, le Belarus, le Kazakhstan du Nord et l'Est de l'Estonie, car pour eux, là où l'on parle russe, là est la Russie ! Les milliers de "volontaires" russes qui se battent actuellement dans le Donbass sont vus par eux comme des héros.

soldats de plomb

Cette "héroïsation", on en voit des traces dans ces petits soldats de plomb qui sont fabriqués aujourd'hui à Moscou. Il y en a même un à l'effigie de Strelkov ...

Pour moi, ce Strelkov est un fou dangereux, mais ce n'est pas l'avis de beaucoup de mes concitoyens, hélas ... Les gens dans son genre représentent un véritable danger pour la Russie. Des temps difficiles nous attendent, je le crains !

Il y a quelques jours, les députés communistes de la Douma ont proposé de renvoyer en Ukraine Azarov et Pchonka (respectivement 1er ministre et procureur général de Ianoukovitch). Est-ce une ruse de plus du Kremlin pour amadouer l'Occident ?

Ce n'est pas son habitude d'envoyer des signaux en utilisant le PC. D'ailleurs, le pouvoir se fiche des opinions des députés de notre parlement, alors vous pensez, les communistes ...! Remarquez, moi je trouve ça plutôt une bonne idée, ils pourraient enfin être traduits devant la justice.

L'Ukraine se prépare à déposer une plainte devant les tribunaux internationaux au sujet de l'annexion illégale de la Crimée. Pensez-vous qu'elle obtiendra gain de cause ?

Je crois que c'est impossible. Malheureusement.

C'est Novgorod qu'on assassine. Pour la seconde fois.

Alors que 77% des Russes sont satisfaits de pouvoir élire eux-mêmes leurs maires, les députés de "Russie Unie" ont décidé de supprimer le principe du suffrage direct pour les maires et les conseils municipaux de toutes les villes de l'oblast de Novgorod.

https://navalny.com/p/3973/

novgorod2

Une décision plus que symbolique : Veliky Novgorod (Novgorod le Grand) fut une des seules villes de Russie (avec Pskov) à s'être constituée en république indépendante. Dans cette république florissante qui perdura du 12ème au 15ème siècle, le pouvoir politique se partageait entre des représentants élus de la population : le maire, ou "posadnik", le prévôt des marchands, "tisitchnik", les boyards qui représentaient le patriciat local, l’archevêque, richissime propriétaire foncier qui participait aux délibérations et aux négociations diplomatiques et, le plus important, l’assemblée du peuple, le "vetche"Sur la place du marché, lorsque, à la demande de n’importe quel citoyen, retentissait la lourde cloche de bronze, tous se réunissaient pour débattre et prendre les décisions les plus importantes, comme choisir un posadnik ou un archevêque, ou faire appel à un prince extérieur pour la défense du territoire. Novgorod, même si elle devait payer tribut aux Mongols, n’a jamais été conquise par eux.

novgorod

Elle dut pourtant se soumettre aux princes moscovites et perdit définitivement son indépendance en 1478 sous le règne d'Ivan III, lequel envoya en exil la cloche de Novgorod, parce qu'elle symbolisait le pouvoir du peuple. 

Ainsi donc, c'est ce modèle de démocratie, unique dans la féodalité russe, qui subit à nouveau le diktat de Moscou. D'autres oblasts vont sans doute suivre, mais s'attaquer en premier à celui-là, quel cynisme ! (ou bien quelle peur ?)

Vous connaissez Marina Vladimirovna Poupen ?

Poupen

27 NOVEMBRE 2013

27 novembre

Marche des étudiants : une colonne venue de l'Institut Polytechnique remonte la perspective de la Victoire jusqu'à Maïdan, suivie d'un car rempli de berkouts. Tabatchnik, le ministre de l'Education menace de priver de bourses ceux qui participent aux meetings. Seuls les étudiants de l'Université Nationale Mohyla ont l'autorisation de manifester au lieu d'aller en cours. Ianoukovitch s'envole demain pour Vilnius. Tout le monde se demande pourquoi, s'il n'a pas l'intention de signer. Ioulia Timochenko a aujourd'hui 53 ans. Ses partisans se rassemblent devant sa prison à Kharkiv et lui souhaitent bon anniversaire au moyen de haut-parleurs.

27 novembre zastavka

Récit de cette journée en direct sur Gromadske.tv :

http://www.youtube.com/watch?v=lmYnWj7jHac