ishot-11

Le sociologue russe Lev Goudkov, directeur du Levada Center :

http://gordonua.com/news/crimea/Rossiyskiy-sociolog-Tolko-5-6-naseleniya-Rossii-gotovy-terpet-lisheniya-v-svyazi-s-anneksiey-Kryma-56099.html

Seuls 6% des Russes sont prêts à subir la baisse de leurs salaires et retraites comme conséquence de l'annexion de la Crimée et de la guerre hybride que leur pays mène en Ukraine. La majorité de la population considère que c'est uniquement le cercle étroit du pouvoir qui devrait pâtir des sanctions, puisque c'est lui qui prend les décisions. C'est très caractéristique de la mentalité russe et de ses facultés d'adaptation à un régime répressif, lequel plonge ses racines dans l'époque soviétique. Une façon de dire : "Eh, je n'y suis pour rien, moi ! Bien sûr que j'approuve la politique de mon gouvernement et les choix qu'il fait, mais pourquoi devrais-je en répondre ?". L'opinion, qui était pleine d'ironie et de scepticisme vis-à-vis des sanctions occidentales, manifeste désormais des signes d'alarme très nets. Au début, les gens n'ont tout simplement pas compris leur signification, qu'elle soit morale, politique ou économique. Ils ont pris ça pour un jeu, pour une rhétorique politicienne. Mais quand Poutine a imposé en retour des sanctions contre l'Union Européenne, la situation a changé du tout au tout, car elles ont provoqué une augmentation immédiate du prix, non seulement des marchandises importées, mais également de la production nationale. Le résultat, c'est que désormais la société russe est moins encline à soutenir une intervention directe en Ukraine : il y a peu, les Russes étaient 74% à l'approuver, ils ne sont plus maintenant que 35% ou 38%.

Pendant ce temps-là, à Donetsk :

ishot-12

15 DECEMBRE 2013

15 noire de monde

Un tweet du Commissaire européen Stefan Füle annonce que l’UE suspend les discussions avec l’Ukraine sur l’accord d’association. François Hollande déclare qu’il ne se rendra pas à Sotchi pour l’ouverture des Jeux Olympiques. 

15 poutine

3ème vetche de Maïdan : vers midi, la place de l'Indépendance est déjà noire de monde et les gens continuent d'arriver en masse. John McCain  déclare à la foule des manifestants qu'elle a le soutien des Etats-Unis : « L'Amérique est avec vous ! ».

15 mc cain

L'ex-ministre ukrainien des Affaires étrangères Boris Tarassiouk lit le texte d’une résolution qui vient d’être adoptée par le peuple de Maïdan : « Nous interdisons au président Viktor Ianoukovitch de signer des accords en vue de l'adhésion de l'Ukraine à l'Union douanière lors de sa visite en Russie après-demain. C’est un projet géopolitique de Moscou dont le but est de restaurer l'empire soviétique qui s'est effondré en 1991. » Une autre résolution réclame la libération immédiate de Ioulia Timochenko.

15 maidan

Le pouvoir organise à la même heure un nouveau rassemblement sur la place de l'Europe, à quelques centaines de mètres de là. Mais il a moins de succès que celui de la veille et comme il y a trop peu de monde, à peine 5.000 personnes, le meeting est déplacé au parc Marinsky. Des participants reconnaissent être payés entre 200 et 300 grivnas pour faire acte de présence. 

15 crimée

Un meeting est organisé à Simféropol par le parti des Régions afin de saluer le départ pour Kiev d’un millier de Criméens (deux trains entiers ont été affrétés, sans compter de nombreux autobus). Ossipenko déclare qu’un millier d’autres partent demain et qu’il en sera ainsi chaque jour pour soutenir le président, menacé d’un coup d’état par des nazis et des fascistes.

15 crimée 2

Récit de la journée sur TSN : 

https://www.youtube.com/watch?v=vlCjNbakSrk