Porochenko a proposé hier au Conseil de Sécurité de l'Ukraine de demander à l'ONU qu'elle envoie une mission de Soldats de la Paix dans le Donbass pour contrôler la zone-tampon entre l'Ukraine et les territoires occupées par l'armée russe, ainsi que dans la bande frontalière avec la Russie. "Украинская правда"

ishot-7

Tchourkine, l'ambassadeur russe auprès de l'ONU, est évidemment indigné : "Cette décision laisse planer des doutes sur la volonté réelle de l'Ukraine de se conformer aux accords de Minsk. La DNR et la LNR vont créer leurs propres milices pour maintenir l'ordre dans les territoires sous leurs juridictions, l'OSCE est là pour contrôler le respect du cessez-le-feu dans la zone démilitarisée et voilà que les autorités ukrainiennes nous inventent un autre schéma qui contredit absolument l'accord que nous avons passé à Minsk." http://www.rbc.ru/rbcfreenews/54e560cc9a794764596bf226

Pouchiline, du fond de son Donbabwe, à son tour crie sa colère : "Il n'en est pas question ! Nous n'accepterons jamais ces forces étrangères de l'ONU à nos frontières avec la Russie ! Ce serait en contradiction flagrante avec les accords de Minsk !http://www.novayagazeta.ru/news/1691779.html

Valery Tchaly, de l'administration présidentielle ukrainienne, ironise sur Facebook :

ishot-6

"Tchourkine, l'ambassadeur russe auprès de l'ONU, commence déjà à critiquer la volonté de notre Conseil de Sécurité de faire appel à des Soldats de la Paix pour contrôler la situation dans le Donbass. Il paraît que cela contredirait les accords de Minsk. Si l'on suit sa logique, il va bientôt nous sortir que la Charte de l'ONU est elle-même en contradiction avec les accords de Minsk. Ou plutôt avec la Constitution de la Fédération russe !"

La Marche contre la Crise "Vesna" prévue pour le 1er mars vient de se voir refuser par la mairie de Moscou le droit de défiler en centre-ville, elle propose aux organisateurs le quartier excentré de Marino, au sud-est de la capitale.

A Lougansk, les terroristes annoncent qu'ils vont de nouveau faire une "parade" des prisonniers ukrainiens. 

http://www.gazeta.ru/social/news/2015/02/19/n_6940633.shtml

Nadia Savtchenko fait la grève de la faim depuis 69 jours

ishot-1

19 FEVRIER 2014

19 1bis

Les services de santé de Kiev : « Entre hier 10 heures du matin et aujourd’hui 6 heures, les affrontements ont fait 25 morts et plusieurs centaines de blessés, dont 30 journalistes. »

Ministère de l’Intérieur : « Le Secteur Droit a mis le feu au bâtiment de la Maison des Syndicats pour faire disparaître toutes les traces de ses activités terroristes. »

Porochenko : « Les Berkouts sont les auteurs de l’incendie criminel de la Maison des Syndicats. Leur but était de détruire l’état-major de l’opposition.»

Quinze autobus remplis de titouchkis quittent Odessa en direction de Kiev, munis de casques et de gourdins.

19 3 arbouzov

Arbouzov, le premier ministre par intérim, déclare à 11 heures que les évènements qui se déroulent à Kiev sont une tentative de coup d’état.

19 6 peskov

Dmitri Peskov, du service de presse du Kremlin, fait savoir à midi que la Russie considère ce qui se passe à Kiev comme une tentative de coup d’état.

19 4 lebedev

Lebedev, le ministre ukrainien de la Défense donne l’ordre d’envoyer à Kiev la 25ème brigade aéroportée de Dniepropétrovsk.

Toutes les routes conduisant à Kiev sont bloquées.

19 5 routes kiev

Un mur en béton de deux mètres est en construction rue Grouchevsky. Les barricades des manifestants sont enlevées par les services municipaux.

19 7 grouchevsky

19 9 berkouts

La situation est relativement calme sur le Maïdan où sont rassemblées 10.000 personnes, les activistes se relaient pour faire le guet, tandis que les forces de sécurité tentent d’éteindre en les arrosant les pneus qui se consument et gênent leur visibilité. La place de l'Indépendance est désormais le seul périmètre de la Révolution. 

19 8 pavés

19 11 lances eau

19 10 Maidan

Les ministres des Affaires Etrangères polonais, allemand et français annoncent leur venue demain en Ukraine.

19 12 soir

A 23 heures, à l’issue d’une rencontre entre l’opposition et Ianoukovitch, Iatséniouk annonce que le pouvoir a déclaré une trêve et qu’il n’y aura pas d’assaut cette nuit. Mais les activistes demeurent vigilants et entretiennent les barrages de feu qui les protègent.

19 13 soir

Récit de la journée sur TSN : https://www.youtube.com/watch?v=fVC1JQgIWUo

19 14 soir