nadia

Note de protestation du Ministère russe des Affaires Etrangères : « Un fonctionnaire de l’ONU a eu le front de s’adresser aux autorités de notre pays pour demander la libération immédiate de la pilote ukrainienne Savtchenko pour « raisons humanitaires ». Il nous faut donc rappeler qu’elle est accusée d’un crime atroce : elle est complice du meurtre de deux journalistes russes. La Cour Européenne pour les Droits de l’Homme a elle-même refusé de lui appliquer l’article 39, reconnaissant en cela la légalité et la légitimité de la détention de cette citoyenne ukrainienne. » (NDLT : Cette dernière phrase est malheureusement vrai, la Cour Européenne de Strasbourg s’est couchée et a refusé d’intervenir auprès de Moscou.)

http://www.unian.net/politics/1047741-v-rossii-nazvali-davleniem-na-sud-trebovanie-oon-osvobodit-savchenko.html

Voici la lettre que Nadia a écrite hier à tous ceux qui la soutiennent :

nadia lettre

"Bonnes gens ... Je n'ai pas de mots pour vous dire combien je vous suis reconnaissante ... Pour votre aide et le combat ardent que vous menez pour moi ! Jamais je n'aurais pu imaginer pouvoir compter sur un tel soutien ! Je me bats, moi aussi, et je ne me rends pas ! Je ne me laisserai pas briser. Parce que je ne me bats pas seulement pour moi, je me bats contre un système qui mutile et tue uniquement ceux qui le craignent, mais qui flanche devant ceux qui ne le craignent pas! Je n'ai pas peur ! Nous sommes ici beaucoup d'Ukrainiens dans les prisons russes. Il faut déjà réussir à en faire sortir un, pour qu'il soit plus facile ensuite de se battre pour chacun des autres. Les Ukrainiens ont donné au monde l'exemple de la Révolution de la Dignité et montré comment il faut se battre contre un pouvoir criminel et corrompu. Et maintenant il faut que toute l'Ukraine, et moi avec elle, nous nous battions contre le pouvoir malhonnête du pays voisin ! Souhaitez-moi, ainsi qu'à l'Ukraine, le succès dans cette lutte inégale à l'occasion de vos manifestations de soutien le 1er mars. De tout mon coeur je vous remercie !"

ishot-11

Lettre à Nadia de Viktor Fainberg (83 ans), le célèbre dissident soviétique, un des huit courageux qui avaient manifesté sur la Place Rouge en 1968 contre l’invasion de la Tchécoslovaquie. (Il fut interné dans un hôpital psychiatrique, y fit une longue grève de la faim jusqu’à ce que la médecine punitive soviétique ne le soumette à une alimentation forcée.)

https://openrussia.org/post/view/2948/

ishot-10

Chère Nadia ! Moi, comme les autres ex-prisonniers du Goulag, je ressens d'une façon si aigüe votre lutte désespérée et solitaire contre ce système inhumain et dément que je m'identifie à vous en pensées et en sentiments. Il nous a fallu, à nous aussi, passer alors par cette épreuve qui a marqué à jamais nos corps et nos esprits. Nous sommes fiers de vous, notre merveilleuse, courageuse et noble soeur dans la lutte pour l'indivisible Liberté. Elle est Une pour tous. Je suis né en Ukraine, à Kharkov. Les premiers paysages que j'ai vus, les premières chants que j'ai entendus, c'étaient ceux de la tendre Ukraine. Ma nourrice bien aimée s'appelait Ekaterina Nikolaïevna Savtchenko. Comme vous, j'avais rêvé de devenir un pilote militaire. Mais en dépit de notes excellentes et d'une santé à toute épreuve, je ne pouvais pas faire l'affaire. L'implacable cinquième ligne dans mon passeport ne l'a pas permis. (* Paragraphe indiquant la nationalité, en l'occurence "Juif")

Chère Nadia ! Aujourd'hui la vie et la liberté de l'héroïne du peuple ukrainien doivent devenir une priorité pour tous ceux qui n'ont pas perdu le sens de l'honneur. Je suis convaincu que l'Espoir, ce nom qui est le vôtre (*en russe, le prénom Nadejda signifie espérance, espoir)  se concrètisera par la Victoire. Une victoire pour vous et pour l'Ukraine martyre, l'Ukraine qui est ma patrie ...

Avec toute mon admiration et mon amitié,

Victor Fainberg

PS : En signe de fraternelle solidarité, je me joins à votre grève de la faim. Comme au bon vieux temps !

ishot-8

Moustafa Djémiliev, le leader du peuple Tatare de Crimée, qui a passé 15 ans dans les geôles soviétiques et fit de nombreuses grèves de la faim, avait déclaré, lors d’une interview donnée en août dernier : http://www.bulvar.com.ua/arch/2014/34/53ff5731c1447/ 

« C’est André Sakharov qui m’avait convaincu en 1976 de cesser ma grève de la faim, il m’avait écrit ces quelques mots : Mon cher Moustafa, mon cher petit, j’ai fait ce que j’ai pu, mais maintenant je te demande une seule chose, arrête cette grève, ta mort ne ferait que réjouir nos ennemis. » C’est grâce à lui si je suis resté en vie.

Aujourd’hui il s’adresse à Nadia : http://gordonua.com/publications/Dzhemilev-Savchenko-Dochka-net-smysla-prodolzhat-golodovku-Rossiya-ne-ta-strana-gde-est-gumannye-principy-68307.html 

« Nadia, ma chère petite, cela n’a plus de sens de poursuivre cette grève. La Russie n’est pas un pays gouverné par des principes humanistes. Nous, en Ukraine, nous promettons de te sauver, mais par d’autres moyens. »

elkine faucheuse

kharkov vicimes