Roman Viktiouk, mettreur en scène de théâtre russe :

Nadia viktiouk

Nadia, ma petite enfant, vis ! Seigneur mon Dieu, il te faut seulement répéter la prière la plus secrète, la plus cachée, celle qui t'est la plus proche. Personne d'autre ne t'aidera. Si cette prière qui est enfouie au fond de ton coeur est entendue, crois-moi, force et lumière viendront. Là est peut-être ton seul salut, car tu es un oiseau du Ciel, une messagère du Très-Haut.

Oksana Zaboujko, écrivain et poète ukrainienne :

Nadia Zaboujko

Pani Nadia, vous êtes tombée entre les pattes d'une machine satanique, vous êtes devenue la victime d'une expérience diabolique et inhumaine qui sent le soufre. De plus terribles épreuves sont à venir, mais je vous en supplie : fermez vos oreilles à tout ce que vous disent vos geôliers russes ! Vous êtes à 100% une véritable otage de la Russie. Notre devoir est de vous demander de cesser votre grève de la faim, c'est un premier pas absolument nécessaire pour que vous soyez sauvée. J'ai très peur que l'horrible spectacle qu'ils ont monté en vous arrêtant ne soit qu'un remake de l'affaire Morozov, une des machinations parmi les plus sombres et les plus sales du KGB dans les années 70.

(Valentin Morozov est un célèbre dissident ukrainien, emprisonné au Goulag où il multiplia les grèves de la faim. Il fut finalement échangé avec quatre de ses camarades contre deux KGBistes qui avaient été arrêtés aux USA.)

Anatoly Khostikoïev, acteur de cinéma et de théâtre, membre de la troupe du théâtre Ivan Franko de Kiev :

Nadia Khostikoiev

Chère Nadia ! Je suis fier de vous, comme l'Ukraine toute entière est fière de sa fille. Un être humain, beau et digne comme vous, doit rester en vie. J'ai tellement envie de vous voir dans la salle de notre théâtre et y jouer seulement pour vous. Revenez-nous vivante, nous vous attendons avec impatience !

Sergueï Jadan, écrivain et poète ukrainien :

nadia Jadan

Nadejda, le combat de l'Ukraine pour son avenir sera très long. Nous aurons besoin de toutes nos forces et c'est pourquoi vous devez rester en vie pour notre pays. Je vous supplie de cesser votre grève de la faim pour votre avenir et celui de l'Ukraine. Nous pensons sans cesse à vous, nous souffrons pour vous. J'ai un profond respect pour la voie que vous avez choisie, mais il me semble qu'il est de toute première importance que vous soyez vivante et en bonne santé afin de nous revenir.

Bogdan Beniouk, acteur ukrainien, membre de la troupe du théâtre Ivan Franko, ex-député du parti Svoboda :

Nadia Beniouk

En dépit de mon respect pour votre action, je vous supplie de cesser votre grève de la faim. Cela ne vaut pas la peine de sacrifier votre vie, cette vie qui ne vous a été donnée qu'une seule fois, pour un état monstrueux, cet état qui nous agresse. Nadejda, vous êtes d'une telle force lumineuse que vous inspirez à l'Ukraine et à tous ses citoyens un immense sentiment de fierté et de dignité. Vous êtes un exemple extraordinaire pour nous tous. Ne faites pas plaisir à cet Ennemi qui se comporte avec vous avec une telle bassesse. Il faut vivre ! L'Ukraine veut vous voir revenir sur son sol.

Alexandre Polojinsky, musicien ukrainien et leader du groupe "Tartak" :

Nadia Polojinsky

Nadia, nos ennemis et tous les salopards imaginables n'ont qu'un désir : voir mourir au plus vite, peut-être pas tous les Ukrainiens, mais au moins les meilleurs d'entre eux. Vous êtes l'une de ceux-là et c'est pourquoi tant de gens bien en Ukraine et dans le monde entier ont sincèrement à coeur votre vie, votre santé et votre liberté. Faites, s'il vous plaît, non pas ce qu'attendent les forces obscures, mais ce qu'espèrent les forces de la Lumière : conservez votre vie et retrouvez la santé. Il existe un dicton ukrainien "quand la paysanne descend du chariot, le cheval de trait se réjouit". Restez sur le chariot, que cette maudite jument russe en bave !

Oleg Mikhaïliouta, musicien ukrainien (basson) et leader du groupe TNMK

Nadia Mikhaïliouta

Nadia, nous avons plus besoin de toi vivante que morte. Ne donne pas à ces salauds une occasion de plus de se réjouir. Ne meurs pas, vis !

Nadia Savtchenko a répondu hier à la demande de Moustafa Djémiliev qui l'implorait de cesser sa grève de la faim : elle ira jusqu'au bout.

ishot-22

ne jamais se rendre

Je vous salue cher Moustafa, si vous me permettez de m'adresser ainsi à vous. Ilya Novikov m'a parlé de l'appel que vous m'avez adressé sur Internet. (Je demande souvent à mes avocats comment va votre fils, dont ils assurent également la défense.) C'est un grand honneur pour moi que vous m'ayez lancé cet appel. Je connais votre histoire et celle de votre peuple que la Russie impériale à toutes les époques n'a pas moins opprimé que ma propre nation. On aurait pu croire que les libres Tatars et les libres Ukrainiens allaient enfin pouvoir commencer à respirer librement sur leurs terres, et voici que l'égo narcissique du Kremlin s'est mis à nouveau en travers de nos chemins vers la liberté ! Mais l'os est trop dur pour ses dents, il s'étranglera s'il veut l'avaler ! Et l'os, ce n'est pas que moi, c'est l'Ukraine toute entière !

Très respecté Moustafa, vous aviez à l'époque remporté une victoire au nom de votre peuple, en faisant une grève de la faim qui dura 303 jours ! Si vous n'aviez pas accompli cet exploit, votre peuple n'aurait peut-être pas pu retourner dans son pays. J'ai devant les yeux un modèle, et ce modèle, c'est vous ! Ma grève de la faim ne dure pas depuis aussi longtemps, mais je tiendrai le temps qu'il faudra pour que mes concitoyens ait le droit d'être des Ukrainiens sur la terre d'Ukraine, le droit de vivre selon la morale, l'honnêteté et la conscience, le droit de décider par eux-mêmes de leur destin.

L'Ukraine sera victorieuse, c'est ma conviction !

Avec mon profond respect pour vous et le peuple Tatar,

L'Ukrainienne Nadejda Savtchenko

Nadia Savtchenko est en grève de la faim depuis 77 jours

nadia kremlin