ishot-26

Alexandre Bortnikov, le directeur du FSB, annonçait hier après-midi l’arrestation de deux suspects dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat de Boris Nemtsov : Zaour Dadaïev et Anzor Goubachev. Ma première réaction : au moins, ils n’ont pas osé, ce n’est ni un Dadaïenko ni un Goubachenko. Ils ont donc choisi le scénario caucasien, bien commode si l’on veut faire croire à une vengeance contre Nemtsov pour le soutien qu’il avait manifesté aux caricaturistes de Charlie Hebdo.

ishot-25

J’ai un peu cherché sur Internet des renseignements sur ces deux hommes. J’ai trouvé mention d’un Alaoutdine Dadaïev, arrêté et condamné à la suite des deux attentats terroristes de Volgograd fin décembre 2013. (Il a nié être coupable pendant toute la durée de son procès.) Ici un lien en anglais :

http://eng.kavkaz-uzel.ru/articles/29803/

Zaour est-il de sa famille ? Pour l'instant mystère. Personne sur la Toile n'a apparemment jusqu'ici fait le rapprochement ...

Plus tard dans la soirée, on apprenait que deux autres personnes avaient été arrêtées :

http://chechnya.kavkaz-uzel.ru/articles/258477/

ishot-27

Albert Barakhaïev, secrétaire par intérim du Conseil de Sécurité d’Ingouchétie (c’est dans cette république de la Fédération de Russie qu’ont eu lieu les arrestations) : « Anzor Goubachev a été arrêté le 6 mars avec son frère cadet Chagid dans la région de Malgobek. Tous deux travaillaient dans la banlieue de Moscou, Anzor dans l’équipe de sécurité d’un supermarché et Chagid comme chauffeur de Kamaz (*marque de camion soviétique). Tous deux sont des Tchétchènes ethniques dont la famille s’est installée dans les années 60 dans ce qui s’appelait alors la république autonome soviétique Tchétchéno-Ingouche. Ces dix dernières années, les deux hommes n’y vivaient plus. Quant à Zaour Dadaïev, il est leur cousin. Au moment de son arrestation, qui a eu lieu le 7 mars dans la région de Nazran, il était accompagné d’une autre personne dont le nom n’a pas été divulgué. »

Aïmani Dadaïeva, la mère de Zaour :

http://gordonua.com/news/worldnews/Mat-podozrevaemogo-v-ubiystve-Nemcova-Dadaeva-schitaet-chto-ee-syn-ne-prichasten-k-prestupleniyu-70222.html

« On vient de m’apprendre que mon fils était accusé d’avoir participé au meurtre de Nemtsov, je ne peux pas y croire, il est incapable d’une chose pareille. Il sert depuis dix ans dans les forces de sécurité de Tchétchénie, il est le vice-commandant du bataillon Sever, toutes ces années il a combattu activement les wahhabites et les membres des bandes clandestines. Qu’il s’agisse de mon fils ou de mes deux neveux, je ne peux pas croire qu’ils aient commis ce crime. Les frères Goubachev travaillaient à Moscou, je n’ai jamais entendu dire qu’ils faisaient des choses illégales.»

Un oncle des suspects : « Cette nouvelle est pour nous un véritable choc. Je crois que l’unique raison pour laquelle on les a arrêtés est qu’ils se trouvaient à Moscou à ce moment-là. On veut tout simplement leur mettre ça sur le dos. Je connais ces garçons depuis toujours, je les ai vus grandir, pour moi, c’est une provocation. »

En tout cas, il faut croire qu’en 2010, Zaour Dadaïev, alors sergent, donnait toute satisfaction à sa hiérarchie :

http://www.chechnya.gov.ru/page.php?r=126&id=8314

Par oukaze du Président Poutine, il a eté décoré de l’Ordre du Courage pour ses actes de vaillance dans l’accomplissement de son devoir militaire dans la région du Caucase-Nord.

dadaiev décoré

Il n'existe pas pour l'instant de photos des suspects, mais j'imagine que leurs portraits-robots pourraient ressembler à ça : 

poutine suspects

En conclusion de ce billet, voici l'éclairage intéressant que l’opposition tchétchène donne à ces arrestations :

http://cars-drive.livejournal.com/866598.html

ishot-22

C’est le chef de l’administration de Kadyrov, Magomed Daoudov, surnommé Lord, qui a révélé les noms des "killers" à Evkourov, le président de l’Ingouchétie, lequel a depuis longtemps une dent contre Kadyrov. Le chef du bataillon Sever (l’article utilise l’expression "la bande de Sever") où sert Dadaïev n’est autre que le frère cadet de Delimkhanov, lequel est le bourreau attitré et le cousin de Kadyrov. L’assassinat  d’un personnage politique de l’envergure de Nemtsov et les conditions dans lesquelles il a été commis si démonstrativement sous les murs du Kremlin désignent à l’évidence le commanditaire, car Delimkhanov n’aurait pas pu en prendre seul l’initiative.

ishot-24

En dénonçant les hommes de main de Delimkhanov, Lord vise donc Kadyrov lui-même. Mais il n’agit manifestement pas seul, il doit certainement jouir d’une protection à Moscou, pour l’instant inconnue. Quand à la protection de Kadyrov, c’est Poutine lui-même, ce qui n’est un secret pour personne.

Nous voyons ainsi une situation intéressante : les arrestations des assassins et les fuites dans la presse rétrécissent le champ de manœuvre pour Poutine. Que doit-il faire de Delimkhanov, donc de Kadyrov ? Si c’est vraiment Dadaïev qui a tué Nemtsov, cela signifie qu’il y a de sérieuses forces d’opposition dans l’entourage proche du maître du Kremlin.