bielkovsky

Quelques phrases tirées de l'interview donnée à la chaîne de télé Dojd' par Stanislas Bielkovsky, un politologue russe :

http://gordonua.com/publications/Belkovskiy-Putina-volnuet-doverie-Obamy-i-Merkel-k-versii-ob-ubiystve-Nemcova-A-vernopoddannyy-narod-poverit-vsemu-70472.html

wanted

Il n'y aura pas de conflit entre Poutine et Kadyrov. En tout cas ouvertement. Ils sont nécessaires l'un à l'autre. Kadyrov est le symbole même du plus grand succès (avant la Crimée) de Poutine, car il a su «pacifier» la Tchétchènie. Kadyrov est un des gages de la sécurité de Poutine, comme Poutine l'est pour lui. Ils sont inséparables et complémentaires. L'enquête sur le meurtre de Nemtsov se terminera de la même façon que pour les meurtres de Starovoïtova et de Politkovskaïa. Les exécutants, ou ceux qu'on aura donnés pour tels, seront condamnés. Le sort d'un Caucasien ne compte pas  énormément dans la Fédération de Russie. Les juges obéiront au fameux principe de la justice russe :  moins on en sait, mieux on se porte.

infos

Le jour où les suspects ont été arrêtés, le Comité d'Enquête a précisé que la version d'un commanditaire à l'étranger était toujours d'actualité. Il n'est pas impossible que ce soit une allusion à Khodorkovsky. Par crainte de nouvelles sanctions européennes ou de livraisons d'armes américaines à l'Ukraine, Poutine a rapidement trouvé les «coupables», comme le lui avaient demandé Merkel et Obama. Ceux-là feront semblant d'y croire, car cela les arrange, et le peuple russe se satisfera du résultat de l'enquête, car il a l'habitude d'avaler des couleuvres.

L'agence d’information Rosbalt, citant une de ses sources au sein du Comité d’Enquête :

http://www.rosbalt.ru/moscow/2015/03/10/1375857.html

« Sur la base des preuves en notre possession et des aveux des suspects, nous en sommes arrivés à une conclusion évidente: la décision de tuer Nemtsov est une initiative personnelle de Zaour Dadaïev et de Bislan Chavanov (celui qui s’est fait exploser avec une grenade au moment de son arrestation). Il n’y a eu aucun commanditaire. Nous n’excluons pas toutefois la possibilité que quelqu’un leur ait demandé de commettre ce meurtre, même si pour l’instant aucun élément ne vient le confirmer. »

nouvelle russie

Les fondateurs de la nouvelle Russie

je suis boris

"Je suis Boris"