29 mars 2015

Pêle-mêle en images

Le 1er avril la chaîne ATR qui émet en Crimée en langues tatare, ukrainienne et russe va disparaître si la Russie persiste à lui refuser la licence qu'elle ne cesse de demander. Il y avait hier une manifestation à Kiev pour protester contre la fermeture annoncée de cette unique source d'information encore indépendante : Les Criméens seront-ils condamnés à ne plus entendre que la propagande de l'occupant  ? Les Moscovites ne renoncent pas, toute la journée ils ont à nouveau apporté des fleurs sur le pont Nemtsov... [Lire la suite]