ishot-26

Reportage de Vladimir Schreidler tourné hier au tribunal Bassmany, où de nouveau a été rejeté l'appel des avocats de Nadia Savtchenko. 

https://www.youtube.com/watch?v=Vg8_YtqDtyw&feature=youtube_gdata_player

Traduction (depuis l'Ukrainien, donc avec certainement des erreurs, que les ukrainophones me pardonnent et me corrigent) du monologue de Nadia, qui a pu voir la veille la retransmission de la ligne directe du fond de sa cellule.

« Voilà un mois que les forêts brûlent en Russie et que les gens meurent et Poutine leur promet une aumône : qu’est-ce que 10.000 roubles, quand on n’a plus de toit ? Il n’a même pas dit une seule phrase de condoléances.

Quand on lui a posé des questions concernant la Russie, le manque de médicaments par exemple, il a réagi comme s’il était indigné qu’on ait trouvé des ordures dans sa maison. Mais quand on lui a proposé de parler de celle de son voisin, là il s’est senti à l’aise et c’est avec complaisance qu’il a developpé son thème favori : la persécution des russophones en Ukraine.

ishot-27

Moi, je ne reçois aucune lettre de soutien en ukrainien, la censure de la prison ne les laisse pas passer et je n’ai pas le droit de parler l’ukrainien. Dès que j’évoque les autorités russes dans mes lettres, la censure les bloque. Pareil pour ceux qui m'écrivent et disent la vérité sur le pouvoir russe, la censure les bloque aussi.

J’ai beaucoup de respect pour la commémoration du 9 mai, mais on ne doit pas profiter de cette date pour tromper les gens et les faire vivre seulement dans le passé. Il faut se souvenir des guerres et de ceux qui y ont perdu la vie, mais on ne doit pas faire de chaque guerre une fête, ou alors il va falloir remonter jusqu’à la Rouss kiévienne !

Je me souviens, chaque année le 9 mai, j’allais au musée de la Grande Guerre Patriotique à Kiev et j’aimais bien cette atmosphère chaleureuse qui me permettait de remercier nos vétérans alors qu’ils me racontaient leurs faits de guerre. C’était authentique, sans pathos, c’était sincère. Petite, j'adorais les parades militaires, mais dès que je suis entrée dans l’armée, j’ai compris quel prix terrible il a fallu payer.

Tout cet argent que la Russie va dépenser pour le 9 mai, il vaudrait mieux l’utiliser à replanter des arbres en Sibérie plutôt que d’organiser des feux d’artifice grandioses, ce serait une meilleure façon de prouver au monde que la Russie pleure et se souvient.

Moi aussi, je me souviens et j’éprouve de la douleur, mais à quoi bon bourrer le crâne des gens avec cette évocation permanente du Jour de la Victoire et du passé comme si tout allait bien dans le présent. Mais les gens voient bien comme tout va mal ! Poutine n’a qu’à aller en Sibérie, qu’il aille raconter à tous ceux qui ont perdu leur maison comme il fait bon vivre dans la Fédération de Russie ! Ils lui casseront la gueule !

ishot-28

Le peuple russe vit actuellement comme à l’époque du NKVD et des répressions staliniennes, il lui est interdit de s’exprimer. Je suis sans doute ici la personne la plus libre, en dépit de cette cage. J’ai le droit de parler, tandis que les autres sourient, baissent les yeux et se taisent. »

ishot-25