C'était frustrant d'évoquer l'homme mystérieux qui se fait appeler Potchetchouïev sans avoir une seule image de lui ! Voici à quoi ressemble le personnage :

potchetchouïev

Quelques remarques des avocats au sujet de l'audience d'hier :  https://www.youtube.com/watch?v=cz8P_RNubR8&feature=youtu.be

Polozov : « "Les militaires ukrainiens prisonniers, on leur fait creuser des tranchées ..." C'est très bien que cette phrase figure désormais dans les minutes du procès : le jour où les criminels du Donbass seront déférés en justice, cet aveu du séparatiste Langovy sera d'une grande utilité.»

Feygin à Polozov : « Et tu te souviens de ce qu'a dit Oslovsky, l'autre séparatiste, au sujet du sac à dos de Savtchenko : "On le lui a pris, on a fouillé dedans et chacun a pris ce qui l'intéressait ..." Vous comprenez ce que ça veut dire ? Un truc les intéresse ? Ils le piquent ! C'est juste une bande de maraudeurs ! »

ishot-1

Feygin : "Au menu de cette dernière audience de la semaine, encore des témoins de l'accusation. Du Louganda."

A l'ouverture de l’audience, Novikov signale aux juges que lorsqu’il était hier à Voronèj, il a été dans l’impossibilité de distinguer le visage de Nadia Savtchenko sur l’écran. Par conséquent, le témoin Potchetchouïev a menti quand il a affirmé qu’il l’avait reconnue. Les juges font comme s'ils n’avaient rien entendu. 

ishot-2

Polozov : "Le 1er témoin s'appelle Edouard Lelioukh (nom de code Lyouty - Le Féroce), encore un séparatiste. Chef-adjoint de la police de Lougoutino." Oslovsky (nom de code Bécasse), qui témoignait hier, est son patron.)

Au procureur qui l'interroge, Lelioukh décrit les combats de la matinée du 17 juin. Il a vu Nadia Savtchenko quelques instants après qu'elle a été capturée. Pour répondre, il utilise des notes. Novikov : "Le tribunal a autorisé le témoin à lire ses notes ?" "Vous posez trop de questions !" répond le juge.

Quand la défense l'interroge à son tour pour qu'il précise l'emplacement des forces sépatistes, la plupart de ses questions sont refusées par le tribunal, car "elles concernent des secrets militaires de la LNR."

Le témoin ayant déclaré qu’une dizaine d’ukrainiens du bataillon Aïdar avaient été faits prisonniers ce jour-là, Novikov lui demande : « Comment se fait-il qu'aucun d'entre eux n'ait été libéré, à part Savtchenko ? »

Le procureur exige que la question soit rejetée. Novikov se justifie : « La défense aimerait comprendre pourquoi, si aucun autre prisonnier n’a été relâché, on aurait, selon la version de l’accusation, rendu sa liberté à Savtchenko. Pourquoi elle, qui est un officier, et pas les autres ? » Le tribunal supprime la question.

A un certain moment, Liouty lance à Novikov « Je te vois venir, l’avocat … »

Nadia : « On est passé au tutoiement ? »

Lyouty : « Qu’est-ce que ça peut te faire à toi ? Tu vas à l’église ? »

Nadia : « Je suis en prison ! »

Liouty : « Eh bien, restes-y ! »

Le juge réprimande Savtchenko et le témoin.

ishot-7

Feygin : "Vous dites qu'il y avait un mât d'antenne non loin et que quelqu'un était monté dessus. C'est Savtchenko que vous avez vue ?" Avant même que le témoin réponde, le juge supprime la question.

La défense demande à Liouty si Egor Roussky (nom de code Petchora, c'est lui qui a filmé la courte video de la capture de Nadia Savtchenko) est un de ses subordonnés.

Pour information : Ce mercenaire russe vient d'Oukhta, une ville de la république des Komis, et il a posté sur la Toile pas mal de photos de lui et de ses copains. (Toutes n'ont pas été supprimées par les petites mains du Kremlin !) En voici quelques unes :

ishot-4

ishot-5

ishot-6

ishot-9

Novikov demande le droit de produire cette vidéo pour que Liouty la commente, ainsi qu’une carte des lieux afin qu’il explique avec clarté ses déplacements et l’endroit où il se trouvait au moment de la capture de Nadia Savtchenko.

Les deux requêtes sont repoussées.

Polozov demande au témoin qui était son chef entre le 17 et le 23 juin 2014 : « Je crois que c’était Plotnitsky, mais je peux me tromper … »

A cet instant, d'une façon inattendue car il n’est même pas 14 heures, le tribunal annonce que l’audience est terminée pour aujourd'hui. Le procès reprendra le lundi 12 octobre.

ishot-10