Vous aviez peut-être déjà entendu parler de Piotr Pavlensky, une sorte d'artiste protestataire utilisant l'auto-mutilation spectacle pour réveiller les consciences. Ici, une page avec les photos de ses "performances" passées (et douloureuses !) :  http://www.svoboda.org/media/photogallery/26646508.html

Hier, il n'a causé aucune blessure à son corps, il a tout simplement mis le feu à l'une des portes d'entrée du FSB sur la place de la Loubyanka à Moscou :  https://www.youtube.com/watch?v=MXUfg4PgleU

1

Les réactions sur la Toile sont divisées : pour les uns c'est un héros, pour d'autres un terroriste qui s'est attaqué au patrimoine culturel russe (si, si !), pour d'autres encore un aliéné. Un internaute écrit : "C'était donc si facile de s'attaquer à ce symbole de la Terreur ! Mais qu'est-ce qu'on attend tous ?", un autre : "Tout notre pays est devenu fou, c'est peut-être le seul être sensé en Russie..."

On pourra certes se demander comment il a pu s'approcher si facilement du bâtiment avec un bidon d'essence, mettre le feu à la porte et rester tranquillement devant dans l'attente des forces de sécurité. C'est un simple flic de quartier qui l'a finalement interpelé. Pavlensky risque trois ans de prison pour "vandalisme, motivé par une haine idéologique". 

ishot-7

Pavlensky est amené en ce moment au tribunal du quartier Tagansky.

Réactions humoristiques en images, en attendant le résultat de l'audience qui doit décider des mesures de coercition à son égard :

2

3

6

Dzerjinsky

5

"Prends exemple sur moi, tant que je suis encore en vie !"

8

La porte est maintenant remplacée par du simple fer-blanc, le même que celui qu'on voit sur l'écusson du KGB ?

4

Poutine dans sa forteresse.

Les dernières histoires drôles :

ishot-8

- Bonjour, je voudrais des tubes de gouache, une toile et un bidon d'essence. - Vous êtes un artiste ? - Oui. - Alors pourquoi avez-vous besoin de gouache  et de toile ?

7

- Allo, c'est le KGB ?

- Le KGB a brûlé !

(cinq minutes plus tard) - Allo, c'est le KGB ?

- Mais vous venez juste d'appeler !

- Oui, mais redites-le moi, c'est tellement agréable à entendre !

***

Le ministère russe de la "Justice", après avoir longuement analysé l’activité du site internet de Mémorial, soupçonne cette organisation de défense des droits de l’Homme, déjà accusée d’être un agent de l’étranger, de vouloir détruire les fondements de la constitution russe et d’appeler au renversement du régime.  https://tvrain.ru/news/memorial_rebellion-397909/

(Ce même ministère vient de mettre l'ONG "Pour la protection écologique du Baïkal" sur la liste des agents de l'étranger.)

ishot-6

Orwell : "Vous êtes cons ou quoi, les Russes ? 1984, c'était une anti-utopie, pas un mode d'emploi !"

***

L'audience a enfin commencé :

ishot-14

ishot-11

Pavlensky : "Mon acte était un défi lancé à la menace terroriste. L'état veut qu'on se batte contre le terrorisme, eh bien je me bats."

ishot-13

"J'ai déjà écrit que le FSB représente une menace pour 146 millions de personnes."

https://www.youtube.com/watch?v=fL3rcpmIYSY

« Trois gros bras en civil sont venus aujourd’hui dans ma cellule pour me faire signer un papier, ils m’ont dit que si je refusais, on me mettrait sur le dos l’article 317 (agression contre un policier). Je n’ai rien signé. Je suis flatté de la formulation "motivé par une haine idéologique" : ce serait bizarre d’éprouver autre chose que de la haine pour les bourreaux de la Loubyanka ! Puisque le FSB a fabriqué un procès contre Sentsov et Koltchenko et qu'ils ont été condamnés comme terroristes pour avoir mis le feu à une porte à Simféropol, dans la logique de votre système je suis donc aussi un terroriste. Tant que vous n'aurez pas requalifié mon geste en acte de terrorisme, je garderai le silence.»

Son avocate, Olga Tchavdar, tente d'expliquer au juge ce qu'est une performance, que l'actionnisme est une forme d'art, elle parle des dadaïstes et des surréalistes... (C'est sans doute la première fois qu'un tribunal russe écoute une leçon d'histoire de l'Art et des mouvements artistiques contemporains.) Elle insiste sur le fait qu'il a un casier vierge, des enfants en bas-âge, un travail et un domicile, qu'il ne cherchera pas à s'enfuir : n'a-t-il pas attendu tranquillement l'arrivée de la police devant la porte en flammes ? Bref, que l'envoyer en prison dans l'attente de son procès serait injuste et inutile. Elle propose des arrêts domiciliaires avec une caution d'un million de roubles. (L'argent vient de Sergueï Smirnov, de Mediazona, un des deux journalistes qui couvrent le procès Savtchenko.)

La juge Orlova fait la liste de ses précédentes "performances" à Saint Petersbourg et à Moscou en soutien à Maïdan, puis se retire pour "réfléchir".

ishot-10

Elle revient une heure plus tard pour rendre sa décision :

ishot-15

Détention préventive jusqu'au 8 décembre, avec prolongations possibles, dans l'attente du procès.