13 novembre 2015

Précis de décomposition

Sacha Sotnik : Pour aller hier chez Piontkovsky et revenir de chez lui, nous avons pris des taxis. Les deux chauffeurs étaient tristes. Les chauffeurs de taxi sont pour moi comme un papier réactif, leur humeur correspond souvent à celle qui bouillonne dans les caboches de la société. Quelques phrases entendues : "Marre que le pays soit dirigé par les Services. La vie devient effrayante. Putain, ce connard est au pouvoir depuis 15 ans et ça ne fait qu'empirer. Mais qu'est-ce qu'il a été foutre en Ukraine, on en avait... [Lire la suite]