ishot-3

Miracle ! Un des deux procureurs (Filiptchouk est toujours absent) annonce à l’ouverture de l’audience que le son qui manquait sur la vidéo montrée hier a été retrouvé dans la nuit ! Le chenapan refusait d'être collé sur des images ! Mais quel çon, ce son ! L’accusation propose donc de remontrer la vidéo, maintenant qu'elle a été bidouillée.

ishot-5

Nadia : « Faites plutôt venir le cameraman Denissov à la barre, qu’il nous explique d’abord ce mystère ! Sinon, j’aurai l’impression que la vidéo a été spécialement sabotée. »

Polozov : « Toute cette histoire de bande-son me fait penser à une falsification grossière. Qui a trituré cette nuit la vidéo ? En violation de l’article 82, cette pièce n’était donc pas sous scellés ! Nous voulons qu’un spécialiste vienne la vérifier avant que le tribunal ne la projette et qu’il nous dise si le son a été spécialement effacé sur les prises de vue de Denissov et d’où vient celui qu’on nous propose d’entendre aujourd’hui. »

Ce à quoi le juge réplique : « Nous allons donc procéder au visionnage. »

Nadia : « Incroyable ! »

Polozov : « Nous exigeons que cette video soit retirée des pièces du procès et redemandons la récusation des juges, car ils acceptent que l’accusation présente des pièces douteuses dont l’origine est inconnue. C’est pour nous une preuve supplémentaire de leur collusion avec les procureurs. Nous ne pouvons l’admettre. »

Après s'être consultés, les juges refusent de s'auto-récuser et lancent la vidéo.

Et pendant ce temps : 

huïlo

Huïlo 1er est en plein discours devant l'Assemblée fédérale de Russie. C'est le même bla-bla-bla que lors de ses 11 adresses précédentes à cette même assemblée. Trois faits à retenir : il n'a pas parlé une seule fois de l'Ukraine, il propose de faire passer le nombre de jurés pour les procès en assises de 12 à 5 ou 7 (coucou Pétain) et il s'est converti à l'Islam.

ishot-4

"Seul Allah sait pourquoi les Turcs ont abattu notre avion et Allah a décidé de punir la clique au pouvoir en la privant de raison."

Retour à Donetsk, où l’accusation annonce qu’elle a désormais entendu tous ses témoins et présenté toutes ses pièces à conviction et que ce sera au tour des avocats d’appeler, à partir de la semaine prochaine, ses propres témoins et de présenter les éléments à décharge dont elle dispose.

Polozov : « Et Pogorely ? Et Melnitchouk ? Ils figurent comme témoins de l’accusation dans les pièces du dossier, vous nous avez lu les protocoles de leurs interrogatoires et vous ne les appelez pas à la barre ?  Nous aussi, nous aurions des questions à leur poser ! »

Réponse du juge : « L’accusation a le droit de choisir de faire déposer ou non ses témoins. »

Après l'interruption pour le déjeuner, la défense transmet au tribunal la liste des témoins et des pièces prouvant l'innocence de Nadia Savtchenko. L'accusation déclare qu'elle va l'étudier d'ici lundi pour récuser les personnes et éléments à décharge qu'elle considère comme non-pertinents. Feygin annonce parallèlement sur twitter qu'il compte appeler à la barre Vera, la soeur de Nadia, le lundi 7 décembre, jour de la prochaine audience. Vera étant inculpée d'outrage à la justice à Grozny et obligée de se présenter à toute convocation sous peine, en cas de non-obéissance, d'être immédiatement emprisonnée, je pense que Feygin, en laissant fuiter cette date, veut observer ce qui se passera ce jour-là pour elle. 

Alors que l'eau pénétrait déjà dans les soutes et noyait les passagers de 3ème classe, l'orchestre continuait à jouer sur le pont supérieur.

ishot-6

Information pour les insomniaques : Ne ratez pas le 17 décembre la grande conférence de presse annuelle de Huïlo 1er. Ses vertus soporifiques ne sont plus à démontrer :

ishot-7

ishot-10

Mais l’un d’entre eux était bien réveillé : le procureur général de Russie Tchaïka, lorsque Poutine a parlé de la nécessité de combattre la corruption. 

https://www.youtube.com/watch?v=2NLObOPcgtU

Le cameraman qui a dirigé son objectif sur le mafieux à la tête du système judiciaire russe et le réalisateur qui a choisi d'insérer ce plan à ce moment précis l'ont fait, ou bien sur commande parce que les jours du procureur sont comptés, ou bien par dérision, et ils risquent alors d'avoir à en répondre.