7ème jour de la grève de la faim de Nadia Savtchenko.

ishot-4

Je commence ce billet par une excellente nouvelle : 

https://www.youtube.com/watch?v=NeA4iXcV-FY&feature=youtu.be&a

ishot-10

Vladimir Ionov, ce courageux Russe de 76 ans qui a passé toute cette année à manifester solitairement près de la Place Rouge contre l’annexion de la Crimée, l’invasion dans le Donbass et l’état policier poutinien, est parvenu à s’enfuir de Russie avant d’être arrêté une nième fois, avec cette fois-ci la menace de se retrouver au Goulag pour de nombreuses années. Tandis que sa compagne entrait en Ukraine par un poste de contrôle officiel, il a franchi la frontière clandestinement en passant par les champs et les ravines. Il est maintenant à Kiev, en sécurité. Olga Braun, sa bien aimée : « Je l’attendais de l’autre côté. Selon la tradition des petits hommes verts, nous dirons qu’il s’est "égaré en Ukraine" ! C’est moi qui lui ai dit qu’il était temps de fuir ce régime, car on ne s’enfuit pas de leurs prisons. Pourquoi avons-nous choisi l’Ukraine ? Parce que c’est un pays que nous aimons depuis Maïdan ! » Vladimir : « C’est pour Olga que j’ai fui. Elle n’aurait pas supporté ces longues années de séparation. Le régime criminel de Poutine n’en a plus pour longtemps, il commence à manquer d’argent et les protestations se multiplient. »

Cette audience qui commence est la dernière de l’année 2015. Toute la journée sera consacrée à la lecture par Novikov de divers documents que les procureurs n’ont pas mentionnés ou qu’ils ont cités partiellement lorsqu’ils ont présenté leurs pièces à conviction.

Aujourd’hui est présente une activiste russe qui avait l’habitude de faire 160 kms pour venir assister au procès. Elle était absente aux précédentes audiences, car les gros bras du régime ont fait une descente chez ses vieux parents pour les intimider. Leur appartement après le passage des "sections d’assaut" :

ishot-2

Nadia s’adresse à elle : « Est-ce qu’on peut vous aider ? J’espère qu’on mettra les salauds qui ont fait ça en prison ! »

ishot-13

On apprend parallèlement que Poutine a élevé Alexandre Drymanov, le curateur de "l’affaire Savtchenko" au rang de grand patron du Comité d’enquête de Moscou. Il s’était auparavant illustré en fabriquant le scénario d’accusation contre Khodorkovsky et Lebedev. Voir au sujet du personnage mon billet daté du 1er novembre 2015 :  http://ukraine2014.canalblog.com/archives/2015/11/01/32853338.html

Revenons à l’audience. La maman de Nadia s’approche des procureurs et leur lance : « Tout ce que vous racontez sur ma fille n’est que mensonges ! » Les flics l’obligent à revenir s’asseoir sur son banc. Mais elle continue à commenter en poussant de gros soupirs. Le procureur lui demande de faire silence. Nadia se tourne vers lui et lui crie : « Tu t’attaques à ma mère maintenant ? ». Le procureur : « Qu’elle la ferme ou elle devra quitter la salle ! » Un policier remet à Vera, la sœur de Nadia, une copie du règlement stipulant comment doit se comporter le public lors des audiences. Il a l’air gêné et lui dit, sur un ton d’excuse : « Vous n’êtes pas obligée de le signer, c’est juste pour que vous en preniez connaissance. Et expliquez à votre mère qu’elle ne doit plus s’approcher des procureurs.»

Nadia souhaite à tous de joyeuses fêtes.

ishot-15

ishot-12

L'audience est terminée. Jusqu'à la prochaine qui se tiendra le 13 janvier 2016, Nadia n'aura plus aucun contact avec ses avocats et sa famille. Si elle poursuit sa grève de la faim pendant ces trois semaines de confinement, nul ne saura comment elle se porte. Sur cette dernière photo, la police fait barrage pour empêcher Vera et Maria Ivanovna de s'approcher d'elle. 

ishot-14

ishot-16