ishot-6

Le procès reprend après 20 jours d’interruption. Nadia Savtchenko en est au 27ème jour de sa grève de la faim. Polozov lui avait rendu visite hier dans sa prison : « « Je suis inquiet pour sa santé, mais elle refuse d’arrêter. Elle a mal au pancréas et souffre de crises de nausées. Elle a perdu une quinzaine de kilos. » 

Sont présents dans la salle six journalistes et deux consuls ukrainiens. Vera est à Kiev, où elle assiste au procès des deux militaires russes du GRU capturés dans le Donbass. Novikov dépose une requête : il souhaite que soient joints aux pièces du dossier la demande qu’il a déposée auprès du FSB de l’oblast de Rostov de vérifier l'identité du faux témoin Potchetchouïev ainsi que différents documents envoyés par la Procurature générale d’Ukraine à la Procurature générale de Russie à la demande de cette dernière. Le procureur s’y oppose, car ils ont été obtenus en infraction avec les Codex russes et ukrainiens. Le juge repousse donc la requête. (Il faut dire que parmi ces documents se trouvent les noms et adresses des kidnappeurs russes de Nadia...)

Après l’interruption pour le déjeuner, Novikov donne lecture des appréciations d’un psycho-linguiste-comportementaliste qui a analysé différents interrogatoires de Nadia. « Elle se gratte la tête et elle agite les doigts, donc elle ment. »Si le but de l’avocat est de faire rire le public, il est atteint. Si le but de l’unique avocat présent à cette audience (où sont Feygin et Polozov ?) est de faire durer la grève de la faim de Nadia, il est également atteint. A aucun moment Novikov n’explique pourquoi il relit ces expertises fournies par l’accusation. Que cherche-t-il à prouver ? Que c’est une farce judiciaire ? Les 37 audiences précédentes l’ont assez démontré. Quel est le but de la défense ? Faire durer le procès tant qu’Alexandrov et Eroféïev n’auront pas été jugés à Kiev et pourront, une fois la sentence prononcée, servir éventuellement de monnaie d’échange ? Puisque la décision sera politique et ne dépend que de Poutine, ce petit jeu m’apparaît de plus en plus malsain.

Il est 16 heures à Donetsk (Russie), le tribunal annonce la fin de l’audience, en dépit des protestations de Nadia Savtchenko. A l'audience de demain, Nadia sera en grève de la faim depuis un mois exactement.

***

Hôpital n°2 de Belgorod

ishot-7

"Déshabillez-vous jusqu'à la taille, svp." - "Docteur, cette petite ruse ne marche pas avec moi."