Sacha Sotnik : http://newsader.com/mention/final-strashnoy-spec-skazki-lico-n1-gr/

titanic

« Ce qui se passe aujourd’hui n’est pas une crise ou un tournant, c’est la développement logique d’un système gouverné par des incompétents et des corrompus. Pendant qu’ils vidaient nos poches, le monde, lui, a changé. (…) Avec la chute du cours du pétrole, tout s’effondre : la verticale poutinienne, la propagande et le mode de vie de la population. Silouanov, le ministre des Finances, annonce aujourd’hui que la Russie aura mangé à la fin de l’année toutes ses réserves monétaires. Etant donné que les voleurs qui sont au pouvoir ne changeront pas leurs habitudes de rapaces et continueront de se servir dans le budget de l’état, l’argent disparaîtra bien avant et leurs dernières rapines auront une ampleur inouïe : ils prendront tout ce qu’ils peuvent avant de s’enfuir à l’étranger. Certains n’auront pas le temps, ils mourront subitement  ou seront traînés devant la justice et ils paieront alors pour les autres. (…)

rouble

Dire que le Kremlin est en proie à la panique est un euphémisme. Il règne une atmosphère de maison mortuaire dans ses couloirs, car selon les règles de la tragédie shakespearienne, "Roméo doit mourir". L’amoureux de la Tauride, quant à lui, se cache, car il disparaît toujours dès que ça sent le roussi. On prétend qu’il travaille sur des dossiers et donne ses ordres. En réalité, il est assis dans un coin et se ronge les ongles, cherchant une solution pour sortir de l’impasse politique où il se trouve. Comme Guerman dans la Dame de Pique, le grand stratège guerrier a joué son va-tout sur la mauvaise carte et tout s’écroule comme un château de sable.

Dans deux jours, le tsunami du pétrole iranien risque de noyer la Russie et de la faire plonger par le fond. Ce sera le signal du début de changements politiques, dont il est impossible de dire à quoi ils ressembleront, car là-haut ils n’ont pas encore pris leur décision. Quelle sera-t-elle ? Est-ce une question de jours ? Une question d’heures ?

Le proche entourage de Poutine n’a aucune envie de se suicider et d’être emporté avec lui dans sa chute. Il y a donc quelque espoir qu’ils le livrent. Mort ou vivant. (…) »

***

ishot-1

Loudmila Alexeeva, Lev Ponomarev, Vladimir Voïnovitch, Ludmila Oulitskaïa et d’autres opposants, célèbres ou non, ont publié sur le site du Congrès de l’Intelligentsia russe une pétition pour exiger la démission immédiate de Kadyrov. Déjà plus de 6.000 signatures. https://nowarcongress.com/petitions/396/

kadyrov

Le même jour, Magomed Daoudov, président du parlement de Tchétchénie, appelle ouvertement à liquider ceux qui osent critiquer Kadyrov et Poutine sur les ondes d'Echo de Moscou et sur la chaîne Dojd’, ainsi que Chenderovitch, Ponomarev, Iachine et autres opposants. http://www.grozny-inform.ru/main.mhtml?Part=8&PubID=67814

ishot-2