ishot-16

Feygin et Polozov ont rendu visite ce matin à Nadia dans sa prison. Voici la lettre qu'elle leur a remise :

Moi, Nadejda Viktorovna Savtchenko, citoyenne ukrainienne, je déclare commencer à partir d'aujourd'hui, vendredi 4 mars 2015, une grève de la faim et de la soif et ce jusqu'à mon retour en Ukraine, vivante ou morte !

Cette grève est ma façon de protester contre les actions du pouvoir russe, de ses services spéciaux, de son Comité d'enquête, de ses juges et de ses procureurs et contre leurs tentatives de dissimuler leur caractère criminel.

Ils sont coupables d'enfreindre le droit international, de m'avoir kidnappée en Ukraine, de m'avoir emmenée de force en Russie, de me retenir prisonnière en Russie illégalement et d'avoir organisé ce procès inique.

J'interdis, que ce soit dans cette prison ou en général en Russie, qu'on essaye de m'obliger à cesser ma grève totale, j'interdis qu'on me fasse subir des analyses ou qu'on me contraigne à prendre des médicaments. J'interdis aux médecins russes et au personnel de la prison de me toucher.

Je n'accepterai d'être examinée que par des médecins ukrainiens ou appartenant à l'Union Européenne. J'interdis qu'on me transfère de ma cellule actuelle pour me convoyer où que ce soit si je ne suis pas informée de la raison du transfert et de la destination.

Je considérerai toute action physique à mon égard comme un acte de torture et je résisterai.

Si je suis encore vivante le 9 mars 2016, j'exige qu'on me conduise à Donetsk pour être présente à l'audience.

Si je meurs, j'interdis qu'on procède à une autopsie de mon corps et j'exige qu'on le remette à ma mère et à ma soeur.

Ma décision est inébranlable et ne changera pas !