Nadia est en grève de la faim depuis 83 jours et en grève de la soif depuis 6 jours.

ishot-2

Nadia, dans une lettre écrite hier : « Je sais que beaucoup de gens se battent pour moi. Je ne peux malheureusement connaître chacun d’entre eux, mais je dis simplement merci aux Ukrainiens et aux bonnes personnes du monde entier. Je suis au courant de toutes les informations par les consuls ukrainiens de Rostov. Ils me sont très proches, grâce à eux je sens que je ne suis pas seule. Ils sont présents à chaque audience et me rendent visite à la prison chaque semaine, plus souvent même que mes avocats. Ils me traitent comme si j’étais leur fille. Je leur suis très reconnaissante. Je n’avais jamais pensé que des diplomates puissent être aussi ouverts et honnêtes. »

L'audience d'aujourd'hui est retransmise ici : 

https://www.youtube.com/watch?v=_929XuImNqk

ishot-7

Il n'y a jamais eu autant de médias présents. Les "journalistes" de Piervy kanal passent sans faire la queue.

ishot-4

ishot-5

Polozov : "Nadia dit qu'elle a 38° de fièvre. Mais qu'elle prononcera ses derniers mots."

Nadia monte sur le banc de sa cage et déclare en ukrainien : « Il y aura un Maïdan en Russie ! Je veux montrer par mon exemple que la Russie est un régime totalitaire qu’on peut mater. » Elle conclut par un bras d ‘honneur et un doigt d’honneur à l’adresse des procureurs et des juges.

ishot-9

Le juge lui lance un avertissement et demande à l’interprète de ne pas traduire. Celui-ci-ci lit alors le discours écrit par Nadia, que j’avais traduit ici : http://ukraine2014.canalblog.com/archives/2016/03/03/33461521.html

ishot-6

Nadia reprend ensuite la parole : « Le tribunal m’a volé une semaine de ma vie et vous n’aurez maintenant qu’une semaine pour prononcer votre verdict, mais peut-être que je ne vivrai pas jusque là. Vous pouvez lire la sentence tout de suite ou demain, je ne vous donne qu’une semaine pour le faire. Si vous décidez d’attendre deux semaines ou jusqu’à la fin avril ou encore 6 mois, c’est que vous voulez jouer avec ma vie. Je continue ma grève de la faim et de la soif si vous ne prononcez pas le verdict d’ici 7 jours. C’est tout, merci. »

Le juge annonce que le prononcé de la sentence durera deux jours et aura lieu le 21 et le 22 mars.

Nadia se lève et entonne l’hymne ukrainien, ses amis et sa famille présents dans le public chantent avec elle. Les Omon poussent tout le monde vers la sortie.

ishot-8

Devant la presse les avocats déclarent : « Ce procès politique aura duré plus de 7 mois. Nous n’avons pas réussi à faire revenir Nadia sur sa décision. Si le Kremlin ne s’engage pas très rapidement à faire revenir Nadia en Ukraine, Nadia risque de n’être plus de ce monde quand le verdict tombera. »

ishot-3