Nouvelle lettre de Nadia, publiée par Polozov. Sur les réseaux sociaux, où l’on s’étonne que la date ait été effacée, Feygin répond Так надо (il y a une raison…)

ishot-2

« A tous ! Brièvement : le procès était une farce et la condamnation du bluff. Ils vont marchander. Chacun voudra empocher le plus possible et attendre le moment opportun afin de ne pas porter préjudice à sa propre image. Mais je ne serai pas une marchandise, je déciderai moi-même de mon destin. Voilà pourquoi je conseille aux politiciens de ne pas marchandailler, mais de trouver un accord. Personne ne gagnera rien à ma mort, au contraire ce sera pire. Je souhaite de la sagesse aux grands de ce monde, car nous sommes à la croisée des chemins entre la paix et la guerre.

Je sais qu’on va essayer de me briser, que les pressions vont s’accentuer. Mais je ne serais pas moi-même si je ne tenais pas le coup, comme je l’ai fait jusqu’à présent. Je commence la grève de la soif le 6 avril, et ce jusqu’à la victoire ! Je ne sortirai de ma prison actuelle que pour revenir en Ukraine. Je n’irai jamais dans leur bagne ! L’Ukraine par-dessus tout ! Gloire à l’Ukraine ! »

Mark Feygin interviewé hier par Sacha Sotnik : https://www.youtube.com/watch?v=QrhqTVMMYn0&feature=youtu.be&a

feygin

Pendant les 4 premières minutes, il rapporte les infos données par Polozov à la suite de sa rencontre avec Nadia, réexplique pourquoi Nadia a dû accepter de boire des compléments nutritionnels : dans le cas contraire, elle aurait été nourrie de force avec une sonde nasale. Son état de santé est relativement stable, mais elle a de plus en plus de difficultés à boire la mixture vitaminée, elle lui provoque des nausées. Personne ne peut mesurer les dégâts qu’a subis son organisme ces trois derniers mois, aucun médecin ukrainien ou étranger n’ayant pu l’examiner.

Sacha Sotnik lui demande si la visite de Kerry à Moscou est signe d’une libération prochaine.

Mark Feygin : « Elle sera bien sûr libérée. Mais Poutine ne serait pas Poutine s’il ne demandait pas en échange le maximum. Elle vaut extrêmement cher pour lui, elle représente un capital dont il veut retirer le plus de bénéfices. On nous a souvent reproché, à nous ses avocats, d’avoir fait monter les enchères en donnant le plus de publicité possible à son affaire. Mais regardez ce qui s’est passé pour les autres prisonniers ukrainiens, dont les avocats ont décidé de ne pas faire trop de bruit dans l’espoir d’une sentence plus légère : même un réalisateur célèbre comme Sentsov est dans un camp en Yakoutie, alors songez à des inconnus comme Afanassiev et tant d’autres qui pourrissent dans des prisons russes ! J’ai parlé de ce problème avec des ex-dissidents soviétiques, ils m’ont dit que cela avait été toujours un choix difficile à faire pour leurs avocats : provoquer le scandale ou se tenir tranquille ? C’est un dilemme que chacun a résolu à sa façon, tout dépend du caractère. Et celui de Nadia Savtchenko nous a imposé la stratégie que nous avons adoptée, c’était la seule possible, étant donné son charisme et sa force de volonté. »

Sacha Sotnik : « Les réseaux sociaux font courir le bruit que les politiciens ukrainiens feraient traîner les pourparlers, car cela ne les arrangerait pas de voir revenir en Ukraine une telle héroïne. »

Feygin : « C’est de la propagande. Une propagande grossière et primitive lancée par les lobbyistes de l’administration présidentielle, cela vient de l’entourage de Konstantin Kostine (un proche de Sourkov) et c’est son "Fonds de développement de la société civile" qui donne l’argent pour cette campagne, qui est bien sûr gobée par les Russes. Les politiciens ukrainiens, je les ai à peu près tous rencontrés, de Porochenko à Kolomoïsky, en passant par Medvedtchouk et d’autres, et je peux vous affirmer que c’est le contraire qui se passe : loin de traîner les pieds, ils rivalisent entre eux pour être celui qui aura obtenu la libération de Nadia et pour faire grimper ainsi leur indice de popularité. »

Sacha Sotnik : « Cette annonce hystérique hier de Peskov, comme quoi des informations compromettant Poutine allaient bientôt être révélées, cela peut avoir un impact sur le sort de Nadia ? »

Feygin : « C’est en tout cas la première fois que le Kremlin prend ainsi les devants. Mais tout dépend de quoi il s’agit : si cela concerne son business et celui de son entourage, cela n’aura rien de nouveau et n’étonnera personne. En revanche, si certains aspects de la personnalité de Poutine risquent d’être révélés et jettent sur lui le discrédit, alors oui, cela pourrait avoir des conséquences pour le sort de Nadia. Mais je ne connais pas la nature de ces révélations »

elkine kompromat

"Sous vos applaudissements ! Une révélation compromettante comme vous n'en avez jamais vu !"

La dernière rumeur : http://www.interfax.ru/russia/500782 En échange de Nadia, la Russie demanderait à récupérer deux criminels russes qui purgent leur peine aux USA : Victor Bout (un marchand d'armes) et Constantin Iarochenko (un trafiquant de cocaïne). Les USA ont aussitôt déclaré qu'il n'en est absolument pas question.   http://www.svoboda.org/content/article/27642125.html

***

Deux vidéos montrant le comportement de Graham Phillips le 21 mars à Donetsk : sur la 1ère, le policier est obligé d'intervenir pour qu'il cesse de harceler les personnes présentes dans la salle de presse. Dans la seconde, il insulte une Russe qui assiste au procès, elle le traite de prostitué et de monstre moral. 

https://www.youtube.com/watch?v=JoXCxZwhbZY&feature=youtu.be

https://www.youtube.com/watch?v=eF-Re00cZMg&feature=youtu.be

***

Et voici une vidéo où Grabovsky, ayant manifestement subi des sévices, déclare : « Je cesse d’être l’avocat d’Alexandrov. J'ai compris ma bêtise » (On peut raisonnablement supposer que c’est son assassin qui tient la caméra…) https://www.youtube.com/watch?v=gw7vkRUF4iU