Même si vous n’êtes pas russophones, regardez à quoi ressemble une émission de télé russe scénarisée par la Propaganda-Staffel poutinienne : https://www.youtube.com/watch?v=55Wigr5YNa8

Le sujet était : « Faut-il échanger la sadique Savtchenko et contre quoi ? »

ishot-10

Sous la houlette de Piotr Tolstoï, arrière-arrière-petit-fils de l’écrivain et candidat à la députation pour Russie Unie, une meute de pseudo experts (dont des Ukrainiens qui ont fui le "régime nazi" de Kiev) hurlent et coupent la parole dès qu’un journaliste russe de Kommersant ou un représentant du parti Iabloko essaient de rétablir la vérité.

kurginian

A la 13ème minute, Kourguinian (le sinistre idéologue de "L’essence du temps") déclare, sous les applaudissements du studio : « La terroriste et criminelle Savtchenko est un agent américain, c’est pour cela qu’ils veulent la récupérer. » Lui, on le laisse parler, sans l’interrompre ni couvrir sa voix.

Le public est pavlovien : il applaudit à chaque fois qu’est répétée la mantra "Savtchenko la terroriste, Savtchenko la folle, Savtchenko qui a tué des dizaines de civils…" et quand le nom de Poutine ou le mot Crimée est prononcé, c’est l’extase générale.

shein

A la 26ème minute, un journaliste du nom de Cheïnine, il est proche de l'apoplexie : « Nous avons été humanistes envers Savtchenko : rien ne nous empêchait de l’attacher à deux blindés et de l’écarteler : on aurait eu une Savtchenko en deux morceaux. Malheureusement on ne l’a pas fait. Et je regrette qu’elle soit arrivée vivante à son procès. » Applaudissements nourris.

Dans la 2ème partie du talk-show, on nous présente la "biographie" de Nadia : « D’après son CV, elle est designer et couturière de profession mais en réalité, c’est une serial killer qui a rejoint un bataillon nazi pour exterminer le plus de gens possible. »

A la fin de l’émission, un illuminé prophétise : « Dès que Savtchenko sera revenue en Ukraine, elle sera liquidée par les siens et ils raconteront que c’est l’œuvre du Kremlin. »

ishot-12

Vous aurez peut-être remarqué la présence d'un homme au crâne chauve, dont la voix est couverte immédiatement par les autres dans une cacophonie indescriptible dès qu'il prend la parole. Il s'appelle Vyatcheslav Kovtoun (rien à voir avec le consul de Rostov), il est ukrainien et est, depuis novembre 2014, sur tous les plateaux où l'on parle de l'Ukraine pour être son avocat. Il s'y fait copieusement insulter, on l'y traite de débile, de con, de dégénéré, mais il est toujours là, c'est le punching-ball attitré de tous ces experts. Pourquoi revient-il obstinément ? Par masochisme ? Parce que sa participation est rétribuée ? C'est un mystère. 

Pour résumer cette séance de psychose collective, deux opinions émergent :

- Il ne faut pas échanger Savtchenko, à peine libérée elle commettra de nouveaux meurtres, elle doit purger sa peine et on espère qu'elle va bien en chier pendant 22 ans. Quelle opinion le monde aurait-il de la Russie si nous laissions partir comme ça cette "sadique avide de sang", qui a non seulement tué nos deux journalistes mais aussi des dizaines de ses concitoyens, tout simplement parce qu’ils voulaient parler russe ?

- Il est immoral de rendre la liberté à cette "ordure de poufiasse", mais si on peut récupérer en échange de cette "merde" non seulement tous nos pauvres compatriotes détenus dans les prisons américaines mais aussi des territoires de l’Ukraine russophone, et par conséquent russe, qui souffrent sous le joug des nazis de Kiev, alors un tel échange peut être envisagé. Il faut vendre cette "marchandise" au prix fort !

(Concernant les deux officiers du GRU, la version est la suivante : ils ne sont pas du GRU, car quand on appartient à ce groupe d'élite, on est entraîné à ne jamais avouer qu'on en fait partie. Donc, ce sont de simples et courageux civils russes qui sont partis comme volontaires pour sauver le Donbass des griffes de la Junte.)

Chaque jour, depuis 2014, les Russes sont nourris de ce genre d’émissions. Cette dégoulinade de haine, de xénophobie et de mensonges est leur menu quotidien. Avec la campagne de Syrie, le sujet Ukraine avait presque disparu des écrans. Il revient désormais en force sur toutes les chaînes. 

télé

Le 51ème convoi vient d'entrer avec armes et munitions dans le Donbass occupé. Comme d'habitude, quelques camions contiennent aussi de la nourriture, qui sera revendue au marché noir à la population par les terroristes du Donbabwe et du Louganda. 

convoi