Le 2 juin 1962, le Politburo donnait l'ordre au KGB et au MVD de tirer sur les ouvriers qui manifestaient à Novotcherkassk contre l'augmentation des prix. 26 morts, dont des enfants, et 87 blessés. (Voir mon billet du 12 avril 2015 : http://ukraine2014.canalblog.com/archives/2015/04/12/31876989.html)

novotcherkassk

(Image tirée du film "Ça s'est passé à Rostov")

Comme vous le savez, c'est désormais la Garde Nationale, sur ordre direct de Lilliputin, qui est chargée de faire taire par les armes tout mouvement de protestation dans les villes de l'empire. Roman Khoudyakov, un député de la Douma, propose de lui confier également le maintien de l'ordre dans le Donbass occupé, plutôt que d'y envoyer une mission internationale de police. Résumé en quelques mots de ce texte en anglais : les citoyens de la DNR/LNR sont des russes ethniques et russophones, faut leur parler russe. Ils sont allergiques à toute présence d'hommes armés venus de l'UE, même sur mandat de l'OSCE, faut pas aller les provoquer. La Garde Nationale étant la plus proche linguistiquement et ethniquement de ces populations, c'est donc elle qu'il faut charger de la mission de police dans le Donbass. L'auteur du projet espère que l'Union Européenne verra tous les avantages d'une telle solution et suppose que Kiev s'y opposera... 

garde nationale

***

Les membres du conseil présidentiel russe pour les Droits de l'Homme, mandatés par Poutine, prévoyaient de rencontrer aujourd'hui Kadyrov.   

http://www.svoboda.org/content/article/27772773.html

Réaction de Ramzan : "Si Igor Kalyapine fait partie de votre délégation, je ne vous recevrai pas et ne pourrai assurer votre sécurité." Kalyapine, comme ses collègues, a été nommé par Poutine à ce conseil présidentiel, mais il est plus spécifiquement en charge du Comité contre la torture. (Je sais, dissonnance cognitive...) Résultat, la courageuse délégation a décidé de ne pas aller en Tchétchénie : "C'était nous tous ou personne." Devra-t-elle s'excuser prochainement d'avoir eu le début du commencement du projet d'aller embêter le maître de la Tchétchénie et vice-dictateur de la Russie ? 

Présenter ses excuses à Kadyrov est devenue une telle mode en Russie qu'on verra peut-être bientôt ce genre d'établissement : 

bureau des excuses

Bientôt dans ta ville : "Bureau de réception de demandes de pardon au président Kadyrov"

gnida

Et la Gnide, me direz-vous ? Il a émis une protestation ? C'est tout de même son propre Conseil présidentiel qui est factuellement interdit d'entrée en Tchétchénie ! Silence et soumission, car il a peur. Plus tard, on se demandera comment un petit voyou de Leningrad a pu réussir à détruire la Russie et ébranler l'ordre mondial. Comme on s'est étonné qu'on ait pu laisser un obscur étudiant autrichien en peinture mettre à feu et à sang notre planète. Nous sommes tellement lucides avec le passé... Je conseillerais à nos dirigeants actuels de prendre exemple sur Kadyrov : il tient le seul langage que peut entendre Poutine.

***

savtchenko

Nadia Savtchenko ne comprend pas pourquoi le Bloc d'opposition (les ex-régionaux de Ianoukovitch) a voté la réforme constitutionnelle sur la Justice proposée par Porochenko, pour elle c'est illogique et elle subodore donc un piège. 

http://gordonua.com/news/politics/savchenko-o-rabote-parlamenta-mne-hochetsya-ochen-gromko-materitsya-no-ya-uzhe-politik-ya-ne-mogu-etogo-delat-134934.html  

Elle pense que c'est son manque d'expérience qui lui rend incompréhensible un tel vote, et qu'il lui reste beaucoup à apprendre. Mais il semble qu'elle commence à être en proie au découragement...

Nadia : "En tant qu'Ukrainienne, j'ai envie de pousser des jurons quand je vois ce qui se passe ici. Mais je dois me contrôler, car je suis maintenant une personne  politique."

Je souhaite à Nadia Savtchenko de réintégrer l'armée de l'air et de recommencer à piloter avant que les requins de la Rada n'en fassent qu'une bouchée, car avec Timochenko pour mentor, elle va perdre son âme.