06 octobre 2015

Procès Savtchenko : 5ème jour

En préambule Extraits de l’interview d’Ilya Novikov, un des avocats de Nadia Savtchenko, sur les ondes d’Echo de Moscou vendredi dernier : http://echo.msk.ru/programs/year2015/1632742-echo/ « Nadia Savtchenko est inculpée de 3 chefs d’accusation : franchissement illégal de la frontière russe (le tarif est de 2 ans de prison), assassinat et tentative d’assassinat. (Selon la loi russe, si vous tuez une personne et en blessez une autre, il s’agit de deux crimes distincts pour lesquels les peines s’additionnent et,... [Lire la suite]

01 octobre 2015

Procès Savtchenko : 4ème jour

Résumé de l’épisode précédent  Aucun témoin considéré par l’accusation comme victime de Nadia Savtchenko n’a, jusqu’à hier, été présent physiquement dans la salle du tribunal. Les procès verbaux de leurs interrogatoires par l’enquêteur Manchine sont identiques à la virgule près. Il s’agit de réfugiés ukrainiens qui résident désormais à Voronèj, Moscou ou Saint Petersbourg. Selon les lois russes, leur nationalité ukrainienne ne les autorise pas à déposer devant un tribunal russe pour un crime commis hors du territoire... [Lire la suite]
30 septembre 2015

Procès Savtchenko : 3ème jour

L'audience commence par un avertissement du juge Leonid Stepanenko au public et aux journalistes : "Il est interdit de hocher la tête. Cela, comme toutes les autres sortes de réaction, peut distraire les juges." La requête des avocats qui demandaient hier d'exclure Ella Bouryka de la liste des victimes, parce que citoyenne ukrainienne, est repoussée. Selon le juge, ce genre de requête n'a pas sa place à ce moment du procès, il faut attendre la fin de l'exposition des preuves. Novikov : «  Je propose de... [Lire la suite]
29 septembre 2015

Procès Savtchenko : 2ème jour

Je continue le compte rendu de la comédie qui se joue à Donetsk, sans illusion quant à l'issue du spectacle. Comme il y a une semaine, les journalistes indépendants ou étrangers ont été relégués dans une salle voisine où sont diffusées les images de cette farce judiciaire. Après l’interruption pour le déjeuner, certains sont autorisés à prendre place dans la minuscule salle de ce tribunal de province, ils y rejoignent leurs collègues des médias russes qui y sont depuis le début, ayant besoin de faire de belles images pour leurs... [Lire la suite]