22 juillet 2014

Une journée historique ?

Lors de la réunion du Conseil de Sécurité ce mardi, à laquelle les journalistes ne sont conviés que pendant les cinq premières minutes, une ou plusieurs résolutions seront prises à huis clos. Tout est possible : la fermeture de la frontière avec l'Ukraine (cédant ainsi aux exigences internationales) ou bien la fuite en avant et l'intervention (pour obéir aux pressions des courants nationalistes-bolchevico-militaro-impérialistes). L'entre-deux où slalome Poutine semble terminé.  L'orateur sera Nicolaï Patrouchev, et ce n'est pas... [Lire la suite]