07 mai 2015

La nef des fous

Après le 9 mai, quand ils auront connu leur orgasme patriotique sur la Place Rouge, quel sera l’exutoire à l’hystérie collective des Russes ? J'ai bien peur que ce ne soit l'Ukraine qui en fasse les frais ... Je n’avais jamais assisté à une telle dégradation générale, même à l’époque soviétique. C’est pire que les années Brejnev, Tchernienko et Andropov ! Le peuple russe était alors profondément indifférent à tout ce que pouvait décider le Politburo, dans une sorte de consensus mou : « Faites vos discours à la... [Lire la suite]