05 mars 2016

Les esclaves honorent leur bourreau

Celui-là est mort, l'autre mourra aussi. Arkady Babtchenko, au sujet de cette affiche qui a été retirée dès l'aube : «C'est sûr que Poutine mourra un jour. Mais quelle différence cela fera-t-il ? Ils en mettront un nouveau sur le trône. Poutine n'est pas la cause, il est le résultat. La Russie est un pays avec un dictateur éternel sur le trône. De temps en temps celui qui est dessus crève. Mais pas la tyrannie. Le trône est éternel.» Staline, tu peux sortir ! Ils t'ont canonnisé !