27 juin 2018

Fictions en tous genres

Ma traduction du billet d'hier d’Anton Orekh, journaliste à Echo de Moscou :  https://echo.msk.ru/blog/oreh/2228534-echo/ « Nos médias parlent moins de la Crimée et du Donbass, c’est clair. C’est qu’aucun sujet ne peut éternellement passionner les foules s’il ne se passe rien de nouveau.  L’intérêt pour le pont vers la presqu’île ukrainienne s’est éteint quelques jours après son inauguration. La guerre dans le Donbass ? Elle peut durer encore des années, et si nos talk-shows la mentionnent encore par inertie, c’est... [Lire la suite]