tribunal

Les 24 marins kidnappés par la Russie ont été divisés en trois groupes : une dizaine comparaît actuellement devant un tribunal de Simferopol (Crimée occupée) pour connaître les chefs d’inculpation et les mesures de détention, une autre dizaine connaîtra son sort demain (car la salle est trop petite) et les trois marins blessés lors de l’acte de piraterie comparaîtront ultérieurement à Kertch, quand leur état de santé permettra cette parodie de justice. D’après l’un des avocats des otages ukrainiens, il est probable que les procès se tiendront à Moscou et il recommande à leurs familles de se trouver des avocats russes pour les défendre.

aveux

Pour ceux qui se souviennent des procès staliniens ou de l’Aveu d’Arthur London, trois marins ont déjà été interrogés par les services russes. Ils ont lu devant la caméra une déclaration écrite par le FSB, dans laquelle ils avouent s’être rendus coupables d’une provocation contre la Russie. Je ne vous montre pas cette video, pour ne pas aller sur les traces de LifeNews et autres médias prostitués qui la font tourner en boucle sur les chaînes russes. D'après l'avis de certains ukrainiens, ces trois marins ont de la famille en Crimée et craignaient des retombées pour leurs proches...

Le "juge" annonce que Viktor Varimez, Sergueï Tsybouzov, Youri Boudzylo et Andreï Oprysko seront en détention jusqu'au 25 janvier 2019 dans l'attente de leur procès. Cette mesure s'appliquera probablement à leurs autres camarades...

Article du code pénal : franchissement illégal de la frontière russe par un groupe criminel pouvant entraîner une peine de 6 ans d’emprisonnement.

Liste des otages :

otages

pirates 3