ishot-3

Ce n’est pas la nouvelle la plus intéressante de la journée, mais elle illustre si bien l’état d’esprit des marionnettes de Poutine qu’elle mérite d’être relatée. Valentina Matvienko, la présidente du Conseil russe de la Fédération, devait se rendre à New York pour participer à une session interparlementaire de l’ONU. Sur la liste noire depuis l’annexion de la Crimée, elle se réjouissait déjà de pouvoir à nouveau faire son shopping dans des boutiques de luxe, mais soudain, catastrophe ! Les Américains lui accordent un visa restrictif : elle n’aura pas le droit de sortir du quartier de Manhattan où se trouve le bâtiment de l’ONU. Grosse colère de la "refuznik" : « C’est intolérable ! Si c’est comme ça, je n’irai pas, et la délégation qui devait m’accompagner non plus. » http://top.rbc.ru/politics/26/08/2015/55ddede19a7947699822edbc

Mais comme il faut bien rendre la monnaie de leur pièce à ces méchants Américains, et que trépigner en sanglotant de rage n’avance à rien, la pauvre offensée a eu une idée géniale : mettre John Kerry et son équipe sur la liste noire russe. Mais est-ce que Papa donnera son accord ? (Comme je l’ai récemment appris, c’est ainsi que son clan appelle Poutine.) http://www.rbc.ru/rbcfreenews/55ddff3e9a7947790d18865b

***

Nouvelle tentative de destruction ce soir des sculptures exposées au Manège. Les vandales auraient tort de se gêner, puisque le précédent raid n’avait entrainé aucune poursuite judiciaire, bien au contraire : le talibano-orthodoxe Enteo a déposé plainte hier auprès de la Procurature, car "les objets exposés sont de la pornographie et tombent donc sous le coup de la loi". http://tvrain.ru/news/na_vystavku_v_manezhe_snova_napali-393310/

***

K1

Le procès Sentsov-Koltchenko a donné le signal et l'on passe maintenant du déni de justice au grotesque : deux Ukrainiens vont bientôt étre jugés au Caucase, sans doute par la Cour Suprême de Tchétchénie. Nikolaï Karpiouk, membre de UNA-UNSO, enlevé en mars 2014 dans l’oblast de Tchernigov (Ukraine) par des agents russes et Stanislas Klikh, professeur d'histoire kiévien, arrêté en août 2014 à Orel (Russie) alors qu’il rendait visite à une amie, sont accusés de divers crimes aussi fantaisistes que d’habitude. Mais cette fois-ci, le Huïlo a décidé de se surpasser : on les incrimine d’avoir recruté à partir de 1994 des Ukrainiens pour qu’ils aillent se battre en Tchétchénie avec Bassaïev contre l'armée russe et de s’être eux-mêmes rendus à Grozny où ils auraient tué 30 militaires russes et blessé 13 autres.  (Ni l'un ni l'autre ne sont jamais allés en Tchétchénie, mais Kadyrov a sans doute exprimé le désir d'avoir lui aussi un petit procès stalinien dans son khanat. De plus c'est pour lui une occasion rare de se venger des humiliations que ses hommes ont subies dans le Donbass.) http://mirror553.graniru.info/Politics/Russia/Politzeki/m.243867.html

karpiouk

Nikolaï Karpiouk

klikh

Stanislas Klikh