Le 30 octobre, Alexander Hug cesse sa mission au sein de l’OSCE. Extrait de son interview à Foreign Policy le 25 octobre :  https://foreignpolicy.com/2018/10/25/counting-the-dead-in-europes-forgotten-war-ukraine-conflict-donbass-osce/

hug

FP : What’s the OSCE’s official stance on Russia’s involvement in Eastern Ukraine ? 

AH : If the question is what we have seen on the ground … we have seen convoys leaving and entering Ukraine on dirt roads in the middle of the night, in areas where there is no official crossing. In one border area, we’ve also made this public, including some footage we have put out. We have seen specific types of weapons that we have described in detail, including electronic warfare equipment. We have spoken to prisoners taken by the Ukrainian forces who claim to be members of the Russian armed forces fighting on rotation in Ukraine. We have seen men with the insignia of the Russian Federation, but you can buy this jacket anywhere. We have also seen the insignia of Germany, Spain, and others—but also of the Russians.

Déclaration de Poutine le 4 mars 2014 : "Il n'y a aucun militaire russe en Crimée. Des uniformes de l'armée russe, on peut en acheter dans n'importe quel magasin de sport."

hug russie

Foreign Policy, se rendant compte que le parallèle avec Poutine est par trop évident, s’est empressé aujourd’hui de rectifier le tir : "Dans la version précédente de l’interview, Hug déclarait qu’il n’avait pas vu de preuves évidentes de l’ingérence de la Russie dans le Donbass. Nous avons supprimé cette phrase, car elle ne correspond pas à son opinion."

Pour rappel : La chaîne allemande ARD rapportait en juillet dernier que le FSB avait pu se procurer, grâce à ses agents infiltrés à l’OSCE, les données personnelles des membres du groupe d’observation dans le Donbass : le genre de femmes qu’ils préfèrent, leur addiction éventuelle à l’alcool, leur situation financière, leurs contacts en Ukraine et les mesures de sécurité qui les entourent. https://www.euractiv.com/section/global-europe/news/osce-surprised-by-russian-intelligence-penetrating-its-ukraine-mission/

Chacun en tirera les conclusions qu'il souhaite : Hug est l'objet d'un chantage de la part des Russes ou Hug est un con. L'un n'empêchant pas l'autre...

Son successeur est Mark Etherington, un ancien officier britannique d’un régiment de parachutistes, il travaille à l’OSCE dans le Donbass depuis 2014 et prendra ses fonctions le 1er novembre.