Troisième jour qu’on recherche un sous-marin dans les eaux suédoises. La Russie prétend qu’il est hollandais. Avec de bonnes jumelles, on voit que la réalité est plus simple :

poutine suède

Le photomontage suivant, avec le commentaire qui l’accompagne, est à mon avis la meilleure illustration des dérèglements psychiques à l’œuvre actuellement en Russie :

poutine rebord

"Et vous n'avez pas peur que, si je lâche le rebord, vous tombiez tous ?"

ishot-1

Devant l’institut Serbsky à Moscou, des activistes tiennent à tour de rôle des pancartes exigeant la libération de Nadia Savtchenko. A tour de rôle, car s’ils sont deux à le faire en même temps, c’est considéré comme un désordre sur la voie publique. Le 27 octobre, une nouvelle audience qui devrait prolonger sa détention est annoncée. D’autres nuits encore où on l’empêchera de dormir, d’autres jours encore où on l’assommera à coups de psychotropes. 

http://www.kasparov.ru/material.php?id=54451781F09B0

ishot-2

Pendant ce temps-là, Zakhartchenko, le chef de bande du Donbabwe et plombier dans le civil, annonce qu'il considère la trêve comme rompue après la violente explosion que ses propres acolytes ont provoquée à Donetsk et qu'il impute évidemment à l'armée ukrainienne. C'était une trêve toute relative, mais le 26 octobre, jour de l'élection législative en Ukraine, approche et il ne faut rien négliger pour la saboter ...

https://twitter.com/government_dnr/status/524208514764636160