poutine kadyrov

Kadyrov fait l'éloge de Dadaïev : «C'est un musulman profondément croyant, il a été très blessé par les caricatures de Charlie Hebdo. Je connais ses sentiments patriotiques envers la Russie. Je vais essayer de savoir pourquoi il a démissionné des rangs de la police, je crois savoir que sa mère a des problèmes de santé.»

En janvier, Dadaïev aurait écrit ceci : 

dadaiev caricatures

(Je passe les salamalecs ...) "Après l'attaque contre la rédaction de Charlie Hebdo, la radio Echo de Moscou a fait un sondage : les journaux doivent-ils publier des caricatures du prophète en réponse à l'assassinat des dessinateurs ? 65% ont répondu oui et seulement 31% non. Nous, les musulmans, nous sommes très nombreux. Je vous prie de ne pas rester indifférents et de faire suivre ce post."

ishot-29

Il me semble évident que ce texte n'est qu'une pure fiction fabriquée après coup afin d'accréditer la version selon laquelle Dadaïev n'était animé que par des sentiments religieux. Enfin, ce que ces gens-là appellent des sentiments religieux. Kadyrov lâche fort opportunément, comme si c'était déjà de notoriété publique, que le vice-commandant de l'unité de police Sever avait démissionné avant. (Avant, c'était quand ?) Sever, qui est sa bande personnelle de sicaires, avec à sa tête son propre cousin, le frère cadet de Delimkhanov et voilà que Kadyrov va "essayer de savoir pourquoi il a démissionné" ? Bref, une histoire cousue de fil blanc, dont on a l'impression que les protagonistes en écrivent à la hâte le scénario, comme pour un vulgaire sit-com. L'important étant de sauver le soldat Poutine, qui n'est pas responsable de l'extrémisme religieux d'individus "blessés dans leur foi"... C'est donc la version actuelle. Mais il n'est pas dit que ce soit la dernière !

poutine kadyrov 2

Nous sommes les fantassins de Poutine et sommes prêts à exécuter n'importe lequel de ses oukazes.

Boris Nemtsov, dans son autobiographie, se souvient de sa première rencontre avec Kadyrov :

nemtsov autobiographie

"Le sens général de mon discours était qu'un système de gouvernement collectif correspondait aux traditions du peuple tchétchène. Il n'y avait jamais eu de président en Tchétchènie. Et donc j'expliquais qu'il faudrait, pour obéir à ces traditions, supprimer cette fonction, élire un parlement puis former un gouvernement basé sur des compromis entre les différents clans, y compris ceux des séparatistes.

Quand je suis sorti de la salle, un homme au regard blanc m'a abordé et m'a dit que je méritais d'être tué pour un tel discours. Je lui ai demandé qui il était, il m'a sorti un document comme quoi il était lieutenant-colonel ou colonel du FSB. C'était Ramzan Kadyrov. Je ne peux pas dire que j'ai eu très peur, car les Tchétchènes qui nous entouraient ont tout de suite dit qu'il avait plaisanté. Mais dans ses yeux, je n'ai vu aucune plaisanterie, juste de la haine."

nadia tchétchènes

Différence de traitement ...

La grande comédienne russe Lya Akhedjakova s'adresse à Nadia Savtchenko :

https://www.youtube.com/watch?v=0lN9Hw5K7Gg

ishot-27

« Ma chère petite Nadia, je suis pleine d’admiration. Je serais incapable de résister ainsi. Quelle bassesse, mais quelle bassesse de vous avoir fait traverser la frontière menottée et de vous accuser maintenant de l’avoir franchie illégalement. Les mots me manquent. Le monde entier devrait se révolter. Mais non, il ne se révolte pas. Ma petite Nadia, je ne vous demande qu’une chose : vivez ! S’il vous plaît, vivez ! Vous comptez pour nous, de même que cette pauvre Ukraine pillée et bombardée pour obéir aux plans d'un lâche ! Vous devez survivre ! »

poutine jirik

"Va-ten Jirik (Jirinovsky), je suis trop triste ! Après Nemtsov il ne me reste plus personne à faire buter ..."

poutine berceau

elkine poutine fossoyeur

Le principal fossoyeur de la Russie (sur les tombes : médecine, enseignement, sport, science, culture, armée)